Recherche

Vatican News
L'Ordre de Malte en Russie face au Covid-19. L'Ordre de Malte en Russie face au Covid-19. 

L’Ordre de Malte mobilisé face à la pandémie

Le nouveau coronavirus a tué plus de 42.000 personnes dans le monde. Plus de 830.000 cas ont été officiellement déclarés, dont plus de la moitié en Europe, 186.000 aux Etats-Unis et plus de 108.000 en Asie. L’Ordre souverain de Malte participe à l’effort humanitaire pour faire face aux besoins des plus vulnérables.

Entretien réalisé par Francesca Sabatinelli- Cité du Vatican

«Tuitio Fidei et Obsequium Pauperum», telle est la devise de l’Ordre de Malte qui depuis plus de 900 ans s’est donnée pour mission de nourrir, témoigner et protéger la foi, tout en servant  les pauvres et les malades. C’est fort de cette expérience que l’institution catholique apolitique a décidé de faire face à l’urgence sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, qualifiée ce mercredi par l’ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945.

Les 752 employés de l’Ordre de Malte ainsi que les volontaires des associations nationales et de Malteser International, le corps international d'aide humanitaire de l’Odre souverain, se sont organisés pour poursuivre leurs activités dans les maisons de retraites, les hôpitaux ou auprès de personnes isolées.

Attention aux migrants maintenue

Il fallait évidemment permettre aux membres de l’Ordre de se protéger à l’aide de masques et de lunettes, explique Dominique de La Rochefoucauld-Montbel, le Grand Hospitalier de l’Ordre de Malte depuis mai 2014.

Présent auprès des réfugiés et migrants dans trente pays, «certaines activités ont dues être allégées», précise le Grand hospitalier. L’accès aux camps d’accueil ou de rétention est devenu «compliqué», reconnait-il. Il souligne aussi des difficultés d’intervention particulières au Moyen-Orient, en raison notamment de manques de matériels de protection. «Nous cherchons là à rester en capacité d’accueillir des personnes qui auraient besoin d’être hospitalisées, dans des conditions malheureusement précaires», souligne-t-il.

Agir aux côtés des gouvernements

En Afrique ou en Asie, dans tous leurs dispensaires, les dispositifs mis en place pour contrer l’épidémie d’Ebola ont déjà été activés.

Toutes leurs activités de volontariat auprès des personnes âgées ou dans des dispensaires de santé s’insèrent toujours dans les programmes mis en place par les Etats, insiste Dominique de La Rochefoucauld-Montbel. Il nous donne quelques exemples comme leur participation au bon fonctionnement de l’hôpital temporaire en cours de finition dans le centre d’accueil de la foire de Milan en Italie, ou lors du transfert de personnes malades de l’Est vers l’Ouest de la France à bord d’un train médicalisé. 

Entretien avec Dominique de La Rochefoucauld, Grand Hospitalier de l'Ordre de Malte

En Terre Sainte, l’Ordre gère l'hôpital de la Sainte Famille à Bethléem, le seul établissement de la région à disposer d'une unité de soins intensifs néonatals, plus de 150 enfants sont nés depuis le 5 mars, date à laquelle la région a été déclarée zone rouge. Un des blocs opératoires de l'hôpital a également été utilisé comme salle d'isolement pour les patients infectés. Un problème se pose maintenant avec la fermeture de la région qui rend impossible le déplacement des bébés prématurés ou de ceux qui doivent être opérés.

 

01 avril 2020, 13:37