Recherche

Vatican News
Donald Trump a signé un décret présidentiel qui suspend les visas pour une durée de soixante jours. Donald Trump a signé un décret présidentiel qui suspend les visas pour une durée de soixante jours.   (2017 Getty Images)

Aux États-Unis, l’épiscopat s’érige contre le blocus de l’immigration

Les évêques américains ont réagi au décret du président américain visant à suspendre une partie de l’immigration légale. Dans le sillage du Souverain Pontife, ils exhortent dans une lettre «à l’unité et à la créativité de l’amour», au lieu de «la division et l’indifférence».

«En ce moment, notre existence humaine commune est plus évidente que jamais. Le virus est impitoyable dans la prédation de la vie, il ne connaît ni frontières ni nationalités. Le Pape François nous enseigne que pour vivre cette époque, nous devons utiliser et incarner la "créativité de l'amour"».

Ainsi dans un message publié sur le site de l’épiscopat les évêques américains répondent-ils au blocus de l’immigration par l'administration américaine.

Un appel à l’unité signé Mgr José H. Gomez, archevêque de Los Angeles et président de la conférence épiscopale américaine, Mgr Mario E. Dorsonville, évêque auxiliaire de Washington et président du Comité migrations de la conférence épiscopale, et Mgr Jaime Soto, évêque de Sacramento.

«Aucune preuve que les immigrants enlèvent des emplois»

«Si nous saluons les efforts visant à garantir que tous les Américains soient reconnus pour la dignité de leur travail, la crise mondiale actuelle requiert l'unité et la créativité de l'amour, et non plus la division et l'indifférence. Il n'y a guère de preuves que les immigrants enlèvent des emplois aux citoyens : les immigrants et les citoyens, ensemble, sont des partenaires pour relancer l'économie du pays. Nous devons toujours nous rappeler que nous sommes tous des fils et des filles de Dieu, unis dans une seule famille humaine», affirment ainsi les évêques, qui se disent «extrêmement préoccupés» par l'impact que l'interruption de l'immigration aura sur les familles qui cherchent à se réunir.

De plus, relèvent-ils, cette décision de la présidence empêche les religieux d'autres pays de venir aux États-Unis, ce qui est pourtant un soutien fondamental pour le travail de notre Église. Cela nuira sans aucun doute à l'Église catholique et aux autres confessions aux États-Unis, en diminuant leur capacité à servir les nécessiteux, déplore ainsi l’épiscopat.

La suspension du statut de résident permanent

Depuis mercredi 22 avril, c'est désormais officiel aux Etats-Unis: le président Donald Trump a signé le décret actant la suspension d’une partie de l'immigration légale pour une durée de soixante jours. la suspension ne s'appliquera pas aux visas de travail temporaires, mais aux seules cartes vertes qui offrent le statut de résident permanent.

Plus de 22 millions d'Américains ont perdu leur emploi depuis que la crise du coronavirus a soudainement paralysé l'économie. Avec près de 46 000 décès, les États-Unis affichent le plus lourd bilan du monde. Ils dénombrent plus de 826 000 cas de Covid-19. 

24 avril 2020, 13:47