Recherche

Vatican News
L'église close de Saint Anselm dans le quartier de Brooklyn à New-York, le 11 avril 2020. L'église close de Saint Anselm dans le quartier de Brooklyn à New-York, le 11 avril 2020. 

Aux États-Unis, Pâques confinée et endeuillée

Les États-Unis, et plus précisément la mégalopole de New-York, sont maintenant le cœur de la pandémie de coronavirus, avec plus de 2 000 décès quotidiens. Dans son homélie, Mgr José Horacio Gomez, président de la Conférence épiscopale américaine, annonce que le Christ sur la Croix est la seule réponse à la crise du coronavirus.

Les États-Unis recensent désormais plus de 500 000 personnes atteintes de la maladie covid-19, selon le dernier bilan de l'Université Johns Hopkins. Avec 18 586 décès liés à la pandémie, ils devraient dépasser dans la journée l'Italie en nombre de décès (18 849), jusqu'à présent le pays le plus touché sur la planète.

D’abord sceptique quant aux effets de la maladie covid-19, le président américain Donald Trump a reconnu que choisir le moment opportun pour rouvrir l'économie des Etats-Unis sera «de loin la plus grande décision de ma vie». La Maison Blanche prévoit possiblement jusqu'à 100 000 à 240 000 décès sur le territoire américain.

New-York, coeur de la pandémie 

La ville américaine la plus touchée est New-York, coeur économique du pays. Symbole choc de l'épidémie, des images filmées par drone par un média local ont montré des dizaines de cercueils sommaires en train d'être enterrés dans une fosse commune d'Hart Island. Cette île au nord-est du Bronx, surnommée depuis longtemps «l'île des morts» car utilisée depuis le XIXe siècle comme vaste cimetière pour les indigents, accueillent aujourd'hui 24 enterrements par jour, contre 25 en moyenne par semaine avant la pandémie, selon l'administration locale.

Le Christ sur la Croix

Mgr José Gomez, président de la Conférence épiscopale des Etats-Unis (Usccb) a placé la crise sanitaire au coeur de son homélie prononcée à Los Angeles lors de la messe du Vendredi Saint. Les fidèles catholiques du pays ont été invités à s'unir spirituellement à midi pour la récitation de la Litanie du Sacré-Cœur.

«Le Christ sur la croix est la seule réponse» à cette pandémie, a estimé Mgr Gomez. «Nous savons que Dieu pourvoira, parce qu'il a un plan, un plan de bonté et de miséricorde pour chaque nation et pour chaque cœur», a affirmé l'archevêque de Los Angeles, «Jésus, en fait, ne meurt pour aucune raison. Nous savons donc qu'Il nous libérera du mal du Coronavirus : la Croix nous montre que Son amour pour nous est plus fort que la mort».

11 avril 2020, 14:54