Cerca

Vatican News
Image d'illustration. Image d'illustration.  (©Renáta Sedmáková - stock.adobe.com)

Histoire de Sainteté: Nicolas de Flüe

Sœur Catherine Aubin revient cette semaine sur le parcours du suisse Nicolas de Flüe, le patron principal de la Conféderation helvétique.

Soeur Catherine Aubin - Cité du Vatican

Nicolas de Flüe (1417-1487) est en Suisse l’une des figures marquantes à l’impact le plus puissant. Encore aujourd’hui, il est un modèle dans les domaines mystique et spirituel, dans la société et en politique, et aussi en tant qu’homme avec ses forces et ses faiblesses.

À l’âge de 50 ans, ce paysan a quitté sa femme, sa famille, tout engagement politique, pour s’enfoncer dans la solitude, à quelques mètres de sa ferme, près de Stans (Unterwald). Des voisins l’ont aidé à construire un ermitage très austère et une chapelle : ce sera le Flueli-Ranft, souvent qualifié de cœur spirituel et politique de la Suisse. 

Durant les vingt années de son active retraite, cet illettré enseigne toute l’Europe. Il prodigue des conseils ainsi qu’un enseignement spirituel et théologique de haut vol. La fréquentation de Saint Nicolas de Flüe est fascinante.

Son commerce est une école de liberté extérieure et intérieure, d’adoration, de compassion pour le Christ souffrant et pour tout homme. Canonisé le 15 mai 1947, il est patron principal de la Confédération helvétique.

Voici sa prière : «Seigneur Dieu, enlevez-moi tout ce qui m’éloigne de Vous. Seigneur Dieu, donnez-moi tout ce qui me rapproche de Vous. Prenez-moi à moi et donnez-moi tout à Vous.»

La vie de Nicolas de Flüe
17 mars 2019, 17:51