Cerca

Vatican News
Alessandro Gisotti, le directeur par intérim de la Salle de presse du Saint-Siège Alessandro Gisotti, le directeur par intérim de la Salle de presse du Saint-Siège  (Vatican Media)

Le Saint-Siège œuvre pour le bien commun au Venezuela

Le Bureau de presse du Saint-Siège explique ce lundi la présence d’un représentant de la nonciature apostolique à Caracas lors de la cérémonie d’investiture de Nicolas Maduro qui a prêté serment pour un deuxième mandat de six ans le 10 janvier dernier.

Les évêques du Venezuela considèrent «illégitime» le second mandat de Nicolas Maduro à la tête du pays. Dans une exhortation publiée la veille de son investiture, ils ont rappelé la semaine dernières les souffrances du peuple et renouvelé leur soutien à l’Assemblée nationale, seule institution politique légitime à leurs yeux.

Alors que la Conférence épiscopale du pays s’opposait ainsi ouvertement à cette nouvelle présidence de Nicolas Maduro pour une durée de six ans, la presse n’a pas manqué de constater la présence d’un représentant du Saint-Siège à la cérémonie d’investiture.

Saint-Siège et évêques, ensemble pour aider la population

Ce lundi, le Bureau de presse du Saint-Siège a répondu à cette interrogation. «Le Saint-Siège poursuit des relations diplomatiques avec l’État vénézuélien», a affirmé Alessandro Gisotti, directeur de la Salle de presse par intérim aux journalistes. «Son activité diplomatique a pour finalité de promouvoir le bien commun, de protéger la paix et garantir le respect de la dignité humaine. A ce titre, le Saint-Siège a décidé d’être représenté par le chargé d’affaires par intérim de la Nonciature apostolique à Caracas lors de la cérémonie d’inauguration de la présidence».

Il spécifie enfin que «le Saint-Siège et les évêques du pays continuent de travailler ensemble pour aider le peuple vénézuélien qui souffre des conséquences humanitaires et sociales de la grave situation que traverse le pays».

14 janvier 2019, 14:22