Cerca

Vatican News
Des soutiens de l'opposition dans les rues de Kinshasa en RDC, 27 novembre 2018. Des soutiens de l'opposition dans les rues de Kinshasa en RDC, 27 novembre 2018.  (AFP or licensors)

Élections en RDC: les mises en garde de l’évêque de Goma

En République démocratique du Congo, l’évêque de Goma, Mgr Théophile Kaboy Ruboneka, rappelle, certains points essentiels dans la perspective des élections. Il vient d’interdire l’utilisation des lieus et biens de l’Église à des fins politiques.

Entretien réalisé par Hélène Destombes - Cité du Vatican

La campagne électorale bat son plein en République démocratique du Congo. C’est depuis Goma, à l’Est du pays, que le candidat de l’opposition Félix Tshisekedi, président de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) soutenu par Vital Kamerhe, président de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) s’est lancé ce mardi dans la course à la présidentielle. L'occasion pour les deux opposants, depuis le Nord-Kivu, d'afficher leur unité et de défendre à nouveau leur retrait de l'accord de Genève. 

 

Dans la perspective de ce scrutin présidentiel, législatif et provincial du 23 décembre, les évêques de RDC se sont exprimés dans un message appelant à des élections crédibles pour une véritable alternance démocratique. La CENCO, qui a rappelé ne soutenir aucun candidat, a notamment mis en garde le peuple congolais contre «les beaux parleurs et les vendeurs d’illusions».

Les évêques invitent les électeurs à se méfier de «ceux qui distribuent de l’argent et de multiples cadeaux» pour acheter leurs voix. L’évêque de Goma Mgr Théophile Kaboy Ruboneka a souhaité se faire l’écho de ce message. Il a ainsi «interdit la campagne électorale dans les lieux de cultes et salles paroissiales» et souligné qu’aucun nom de candidats ou de partis ne peut être cité dans les homélies.   

Et alors que «les cadeaux fusent d’un peu partout», Mgr Théophile Kaboy Ruboneka a également rappelé qu’«au nom de l’Église pendant la campagne on ne reçoit pas de cadeaux». Il a par ailleurs exhorté à être attentif au risque de récupération alors que l’on observe un climat «de fièvre». «Ici à Goma où l’Église a une certaine force, affirme-t-il, tout le monde veut avoir de son côté l’évêque, les prêtres» mais rappelle l’évêque de Goma «nous ne donnons pas de noms de candidats ou de partis politiques» et chaque électeur est invité à voter en faisant preuve de «sagesse» et selon sa «conscience».

Entretien avec Mgr Théophile Kaboy Ruboneka, évêque de Goma
05 décembre 2018, 15:39