Cerca

Vatican News
Les moines trappistes de Thibirine Les moines trappistes de Thibirine 

L’hommage de Michael Lonsdale au Frère Luc, martyr d’Algérie

Dans le film “Des hommes et des dieux”, l’acteur avait interprété le rôle du Frère Luc Dochier, moine de Tibhirine qui sera béatifié ce samedi à Oran.

Entretien réalisé par Cyprien Viet – Paris

La béatification des martyrs d’Algérie, ce samedi, sera une occasion de remettre en lumière l’héritage spirituel des moines de Tibhirine, assassinés en 1996. Le film «Des Hommes et des Dieux», en 2010, a redonné une grande visibilité à ces sept personnalités qui avaient donné leur vie à Dieu et à cette terre d’Algérie dans laquelle ils avaient choisi de rester malgré la guerre qui ravageait le pays dans les années 1990.

Le film avait reçu un grand succès public et critique, recevant notamment le Prix du Jury au festival de Cannes et le César du meilleur film. Lors de sa sortie, il avait attiré dans les salles plus de trois millions de spectateurs, et, fait rare, sa diffusion avait progressé au fil des semaines, un excellent bouche à oreille poussant de plus en plus de cinémas à le programmer malgré un thème, a priori, peu attractif pour le grand public.

Le rôle du Frère Luc Dochier, le doyen de la communauté, qui était un médecin réputé, a été tenu dans ce film par l’acteur français Michael Lonsdale, ce qui lui avait valu de recevoir en 2011 le César du meilleur second rôle masculin. Profondément croyant, neuf ans après le tournage, l’acteur de 87 ans reste ému par ce rôle inhabituel dans lequel il s’est profondément investi, laissant d’ailleurs libre cours à son inspiration pour le tournage de certaines scènes.

Entretien avec Michael Lonsdale
05 décembre 2018, 15:42