Version Béta

Cerca

Vatican News
Participation importante des familles à la Rencontre de Dublin Participation importante des familles à la Rencontre de Dublin 

« La rencontre de Dublin reflète la dimension universelle de l'Église »

La présence du Pape François à Dublin marque le point culminant de la IXème Rencontre mondiale des Familles. De nombreux débats et échanges ont ponctué les journées précédant l'arrivée du Pape.

Entretien réalisé par Lydia O'Kane - À Dublin, Irlande

Salles combles, personnes debout et parfois même impossibilité d’assister à certains échanges, faute de place... Les thèmes abordés étaient tous en lien avec l’exhortation apostolique, Amoris Laetitia, son message d’amour et d’espérance pour les familles du monde entier. Ces journées ont été vécues intensément aussi bien par les familles que par les évêques présents à Dublin, mais elles seront aussi très importantes pour les catholiques irlandais qui ont pu se sentir désorientés aussi bien par les affaires d’abus sexuels que par la récente légalisation de l’avortement dans leur pays. 

 

Le témoignage de Mgr Dermot Farell, évêque irlandais d’Ossory, interrogé par notre envoyée spéciale à Dublin, Lydia O’Kane: 

«C’est une merveilleuse expérience et l’atmosphère est réellement positive. Ce dont vous prenez conscience assez rapidement ici, c’est la dimension internationale de l’Église. Il y a des gens qui viennent de tous les coins du monde. Des évêques, des familles du monde entier, des familles d’Irak, de Syrie, des États-Unis, du Canada, de pays d'Afrique.

C’est aussi très important pour l’Irlande parce que, comme vous le savez, le climat en Irlande a été plutôt négatif au cours de ces dernières semaines à la suite de la publication du rapport sur les abus sexuels en Pennsylvanie. Cela a alimenté un sentiment contre l’Église dans le pays. Ici, c’est complètement différent.

Les Irlandais sont un peuple fervent, ils reconnaissent le Pape François comme un grand guide, ils l’accueilleront chaleureusement dans le pays. Mais je ne dirais pas que cette visite, comme toute visite et pour n’importe quelle Église, résoudra tous les problèmes.

Lorsqu’un leader spirituel vient pour présenter un message d’espoir, les fidèles se sentent renforcés. Je crois aussi que les gens verront que l’Église n’est pas seulement irlandaise, car lorsque vous êtes ici, vous voyez l’universalité de l’Église dans toute sa diversité».

Mgr Dermot Farell, Évêque de Ossory, Irlande

 

 

25 août 2018, 11:15