Version Béta

Cerca

Vatican News
Le cardinal Leopooldo Brenes donne lecture du communiqué de la CEN devant la presse Le cardinal Leopooldo Brenes donne lecture du communiqué de la CEN devant la presse  (AFP or licensors)

Nicaragua: les évêques attendent une réponse du président pour relancer le dialogue national

Deux jours de réflexion, mais également de nouveaux affrontements entre manifestants et forces gouvernementales: c’est le bilan contrasté de la journée du 7 juin au Nicaragua, où s’est tenue la rencontre attendue entre les évêques et le président Daniel Ortega, en vue de la reprise du dialogue national.

Au terme des discussions, les évêques ont délivré un communiqué dans lequel ils affirment avoir parlé avec le président, «comme des pasteurs du peuple de Dieu et soutenus par sa confiance, à la recherche de nouvelles perspectives pour la patrie». Le dialogue avec Daniel Ortega, peut-on lire dans le communiqué, «s’est tenu dans un climat de sérénité, de franchise et de sincérité». La «douleur du peuple» face aux violences de ces dernières semaines a été rapportée au dirigeant nicaraguayen, ainsi que les points de l’agenda «fixé à la table du dialogue national sur la démocratisation du pays»; dialogue duquel l’épiscopat s’était porté garant, mais qu’il a suspendu, eu égard au manque de consensus entre les parties, en l’occurrence, pouvoir en place et société civile.

 

Les violences continuent

Les évêques poursuivent: «nous lui avons remis une proposition qui recueille les sentiments des nombreux secteurs de la société nicaraguayenne, et qui exprime le désir de l’immense majorité de la population». Une fois que le président Ortega aura donné sa réponse, les évêques indiquent qu’il convoqueront de nouveau le dialogue national.

En attendant, toujours durant la journée de jeudi, les forces spéciales ont attaqué les étudiants de l’Université Unan à Managua, faisant 1 mort et deux blessés.

 

08 juin 2018, 16:35