Recherche

Vatican News
Le cardinal Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa Le cardinal Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa 

RD Congo: le pardon du Cardinal Ambongo aux auteurs de menaces

Le cardinal Fridolin Ambongo Besungu s’est finalement prononcé sur les manifestations visant l’archevêché et sa résidence le dimanche 1er août dernier. «Comme l’avait dit Jésus, ils ne savent pas ce qu’ils sont en train de faire», a-t-il déclaré.

Camille Mukoso, SJ – Cité du Vatican

L'archevêque de Kinshasa en République démocratique du Congo, Cardinal Fridolin Ambongo, est revenu, le dimanche 8 août dernier, sur la récente prise d'assaut de sa résidence et a remercié les fidèles catholiques d'être à ses côtés dans la prière. Le 1er août, 48 heures après des divergences sur le choix du président de la Commission électorale de la République démocratique du Congo, des jeunes sinon instrumentalisés, du moins en colère, avaient caillassé l’archevêché de Kinshasa, scandant des chants et propos désobligeants.. 

L’Eglise, une famille

«Vous avez prié pour le cardinal à propos de ce qui s'est passé la semaine dernière. Aujourd'hui, je voulais vous remercier», a déclaré le cardinal Ambongo. Et de poursuivre: «Vous avez montré que vous avez de l'amour pour le cardinal. Vous avez montré que nous sommes une seule famille»

Comme nous pardonnons ceux qui nous ont offensés

Le cardinal Ambongo a ensuite affirmé que la prise d'assaut de sa résidence ressemble à ce que le Seigneur a enduré. L'œuvre de Dieu, a-t-il dit, est une œuvre difficile. «Même Jésus-Christ est passé par là». L’archevêque de Kinshasa a enfin déclaré qu'il avait pardonné les auteurs ainsi que les instigateurs de cet acte irresponsable : «ça s’est passé comme cela, mais nous devons prier pour ces gens. comme l’avait dit Jésus: ils ne savent pas ce qu’ils sont en train de faire».

 

11 août 2021, 13:19