Recherche

Vatican News
Nigeria: Photo illustration Nigeria: Photo illustration  (AFP or licensors)

Nigeria : Mgr Badejo dit non à la vente d’armes

Dans une interview accordée à l’agence d’informations de la Conférence épiscopale régionale d’Afrique de l’Ouest, Recowa-Cerao, Mgr Emmanuel Adetoyese Badejo, évêque d’Oyo au Nigeria, a plaidé pour l’arrêt de la vente d’armes comme moyen efficace pour aider l’Afrique.

Service Français/Afrique – Cité du Vatican

Qui est exactement derrière le commerce d’armes et qui gagne à promouvoir l’insécurité au niveau continental et mondial ? S’est d’emblée interrogé le prélat estimant que la réponse à cette question était nécessaire pour parvenir à la paix en Afrique et dans le monde. Pour Mgr Badejo, également président du Comité épiscopal panafricain pour les communications sociales, partout où il y a des guerres et des conflits, il y a aussi une main cachée qui profite des situations de crise. C’est dans ce sens qu’il a exhorté les puissances mondiales qui produisent et vendent des armements, à faire un examen de conscience et à mettre un terme à ce type de marché qui semble ne jamais prendre fin.

« Il est temps que le monde écoute »

Si les choses vont mal pour l’Afrique, cela ne va pas sans répercussions pour le reste du monde, a déclaré l’évêque d’Oyo, soulignant qu’il était temps que le monde écoute. La question migratoire, souvent causée par les guerres interminables sur le continent africain, a-t-il souligné, en constitue la preuve. Voilà pourquoi, des jeunes africains abandonnent le continent pour aller chercher une vie meilleure vers l’Europe.

Agir en faveur de la vie

Au regard des problèmes spécifiques du Nigeria, longtemps au centre des violences perpétrées aussi bien par les insurgés de Boko Haram, les bergers peuls que les criminels qui kidnappent la population pour obtenir une rançon, Mgr Badejo en appelle à la responsabilité morale de tous ceux qui peuvent agir pour mettre fin à cette situation dramatique. Car, pour l’évêque nigérian, partout où la vie est compromise, il est important que tous ceux qui ont la capacité d’arrêter le gaspillage inutile de l’existence humaine fassent quelque chose.
Mgr Badejo a en outre recommandé aux dirigeants nationaux de prêter attention à l’aide provenant d’autres pays, car ils cachent souvent l’intention de détruire le Nigeria et le continent africain pour leurs propres bénéfices exclusifs.
 

16 mars 2020, 17:30