Recherche

Vatican News
Les évêques du Nigeria en procession le 1er mars dans les rues d'Abuja. Les évêques du Nigeria en procession le 1er mars dans les rues d'Abuja.   (AFP or licensors)

Les évêques du Nigeria dans la rue contre Boko Haram

De nombreux évêques du pays ont manifesté de manière pacifique ce dimanche 1er mars à Abuja, pour dénoncer la gravité des actes perpétrés par le groupe terroriste, demandant à la communauté internationale à se mobiliser pour leur pays.

Anne-Quitterie Jozeau – Cité du Vatican

Ce dimanche dans les rues d’Abuja, de nombreux Nigérians accompagnés d’évêques ont dénoncé l’insécurité qui règne dans le pays depuis 2009. Les manifestants vêtus de noir ont chanté et prié pour les victimes de Boko Haram, groupe terroriste allié de Daesh depuis cinq ans. Sur les pancartes figuraient des slogans tels que «cessez de détruire notre pays» ou encore «arrêtez de tuer au nom de Dieu».

Un gouvernement peu engagé

La conférence des évêques du Nigeria estime que le gouvernement fédéral fait preuve de négligence. Elle appelle la communauté internationale à se mobiliser pour le Nigeria. De nombreux enlèvements et crimes –viols, assassinats, décapitations, incendies de villages- sont commis : il y a quelques semaines encore à Kaduna, dans le Nord du pays, quatre séminaristes se faisaient enlever.

Parmi les évêques présents, Mgr Augustine Akubueze, le président de la Conférence épiscopale, qui a rappelé avec fermeté qu’ il y a eu trop personnes tuées, «trop d'enlèvements de personnes d'invasions de maisons ou de lieux sacrés tels que des églises, des mosquées et des séminaires».

«Le sang de citoyens innocents»

L'archevêque d’Abuja Mgr Ignatius Kaigama, lors de la messe d'ouverture de la session plénière des évêques le matin-même, est revenus sur les maux du pays durant son homélie: «nous ne pouvons pas prétendre que tout va bien au Nigeria» a t-il dit, avant de lancer cette supplique : «puissent nos prières effacer le mal de notre terre, imbibée du sang de citoyens innocents».

A la suite de cette manifestation, l’Aide à l’Église en Détresse a appelé tous les catholiques à prier pour les Nigérians et la situation politique actuelle de leur pays, marquée par de profondes instabilités.

04 mars 2020, 15:18