Cerca

Vatican News
Cardinal Kutwa (Photo Archive) Cardinal Kutwa (Photo Archive)  

Côte d’Ivoire : le Cardinal Kutwa appelle à des élections apaisées en 2020

Dans son traditionnel message pour la 52ème journée mondiale de la Paix, l’archevêque d’Abidjan, le Cardinal Jean-Pierre Kutwa, invite la classe politique ivoirienne à organiser des élections calmes et apaisées en 2020.

Françoise Niamien, ( avec Marcel Ariston Blé ) – Cité du Vatican

A l’occasion de la 52ème journée mondiale de la Paix célébrée le mardi 1er janvier, le Pape François, dans un message intitulé « La bonne politique est au service de la paix », interpellait les responsables politiques quant à leur mission au service de la Maison commune. Commentant le message du Saint-Père, le cardinal Jean Pierre Kutwa a mis en garde la classe politique contre tout ce qui pourrait renouer avec les vieux démons d’une autre crise postélectorale.

Des échéances électorales qui cristallisent

En Côte d’Ivoire, les échéances électorales de 2020 cristallisent toute l’attention des populations « au regard du développement des dernières actualités en Côte d’Ivoire », marquées par des élections municipales et régionales émaillées de violences. « Si nous ne prenons garde, nous risquons de renouer avec les vieux démons d’une autre crise postélectorale. Les germes en sont visibles pour celui qui sait lire entre les lignes » a notamment averti le cardinal Jean Pierre Kutwa, vendredi 28 décembre 2018 au cours de la messe pour la paix qu’il a présidée à la cathédrale St Paul d’Abidjan Plateau, en présence d’autorités politiques, administratives, religieuses et des fidèles catholiques.
En 2010, la crise postélectorale née de la contestation des résultats de la présidentielle a fait plus de 3000 morts, et les violences meurtrières qui ont émaillé les dernières municipales et régionales d’octobre et de décembre 2018 inquiètent. « Ce qui nous a été donné de voir, n’augure pas de lendemain calme et serein » a déploré le cardinal Kutwa.
C’est pourquoi, le premier pasteur de l’Eglise diocésaine d’Abidjan a exhorté les politiciens ivoiriens à rendre plus visible leur volonté « d’œuvrer ensemble pour le bien de la famille humaine, à accueillir les vertus humaines qui sous-tendent le bon agir politique, la justice, l’équité, le respect réciproque, la sincérité, l’honnêteté et la fidélité ».

« Dialogue franc et courageux avec l’opposition »

Reprenant le message du pape François pour la 52ème journée mondiale de la Paix sur l’idéal d’une démocratie authentique, l’archevêque métropolitain d’Abidjan a fait référence au débat sur la réforme de la commission électorale indépendante dont la recomposition a été promise par le président Alassane Ouattara à la veille de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.
Selon lui, « un dialogue franc et courageux avec l’opposition serait de nature à apaiser le climat politique avant les échéances de 2020 ». Ainsi, il a invité toute la classe politique ivoirienne à « renouer,, au nom de Dieu, avec cette sagesse qui a fait le bonheur et la joie de vivre sur cette terre de Côte d’Ivoire ».

Des élections apaisées en 2020

Concluant son homélie, le cardinal Kutwa a lancé un appel solennel à la classe politique. « Vous, nos leaders politiques, au nom du peuple souverain de Côte d’Ivoire et de tous ceux qui l’habitent, au nom du Forum des Confessions Religieuses de Côte d’Ivoire ici présent et en mon nom personnel, offrez-nous pour 2020, des élections calmes et apaisées ! »
Convaincu qu’ils sont capables d’un dépassement de soi pour la paix en Côte d’Ivoire, l’archevêque d’Abidjan a demandé aux responsables politiques d’appeler leurs militants et sympathisants au calme et à l’apaisement. « Dites seulement un mot et la Côte d’Ivoire s’en trouvera guérie ! », a conclu le cardinal Kutwa.

 

03 janvier 2019, 17:32