Version Béta

Cerca

Vatican News
Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina, évêque de Morondava/Madagascar (Photo: JP Bodjoko, SJ/Vaticannews) Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina, évêque de Morondava/Madagascar (Photo: JP Bodjoko, SJ/Vaticannews) 

Synode : Une aubaine pour les jeunes chrétiens afin d’évangéliser d’autres jeunes, selon Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina

L’évêque de Morondava à Madagascar, Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina, se réjouit de sa participation au Synode sur les jeunes, et invite l’Eglise à répondre aux attentes de la jeunesse.

Jean-Pierre Bodjoko, SJ – Cité du Vatican

Lors des débats à cette grande assemblée, Mgr Raharilamboniaina s’est exprimé sur les activités que mènent la jeunesse de son pays, notamment les JMJ Mada 9, les Journées nationales pour les jeunes, tenues  récemment à  Mahajanga, ville située au nord-ouest de Madagascar. 

« C’est ma première fois de participer à un synode, c’est une joie pour moi de vivre cet évènement ecclésial. L’objectif de ce synode, c’est aussi de faire des jeunes, des missionnaires qui vont évangéliser leurs amis, de créer une sorte de fraternité évangélique entre eux au niveau local, national et universel, en vivant l’amour vrai », estime Mgr Raharilamboniaina. 

Pour l’évêque de Morondava, les problèmes des jeunes touchent l’Eglise universelle. Les jeunes ont une soif de vivre leur vie et l’Eglise doit répondre à leurs attentes en travaillant, en étant avec eux et pour eux. Elle doit accorder à la jeunesse une place », affirme-t-il.   

Les JMJ Mada

La jeunesse chrétienne catholique malgache a vibré du 8 au 14 octobre 2018, au rythme des JMJ Mada 9, les Journées nationales pour les jeunes organisées dans la ville portuaire de Mahajanga. Ils étaient réunis autour du thème : Ne crains point Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Environ 30 000 jeunes de toutes les localités de Madagascar, ont participé à cette rencontre nationale, selon l’évêque de Morondava, qui s’est exprimé à ce sujet, à la rencontre du synode des évêques  sur les jeunes qui se déroule au Vatican. « C’est une expérience extraordinaire, les jeunes ont préparé matériellement et spirituellement cet évènement de 5 jours, depuis 3 ans. Ils ont réfléchi et médité sur l’évangile qui montre la vocation de la Vierge Marie, la parole de l’ange qui assure la jeune fille Marie. En lisant cette  parole, cela suscite la vocation de répondre à l’appel du Seigneur étant jeune, tout en s’appuyant sur la force de Dieu », fait savoir Mgr Raharilamboniaina. 

L’Education à la vie et à l’amour à Madagascar

L’expérience malgache de l’éducation à la vie et à l’amour, ‘EVA’, a été évoquée au synode par l’évêque du diocèse de Morondava. Un programme a été mis en place par les responsables de l’Eglise de Madagascar. « Nous avons travaillé avec la Conférence épiscopale d’Allemagne qui nous a aidé à mettre en place un programme scolaire, sous forme d’anthropologie chrétienne. Nous avons constaté que les problèmes des jeunes actuels sont aussi d’ordre anthropologique. Ils ne connaissent pas leur identité. Alors à travers la Parole de Dieu, Dieu se révèle et révèle aux jeunes son identité. Les évêques malgaches avec la commission épiscopale de l’éducation, ont pu mettre en place un programme adapté aux jeunes, pour donner cette éducation à la vie et à l’amour, pour répondre aussi à la soif des jeunes qui recherchent l’amour, veulent aimer et veulent être aimés. J’ai aussi parlé de l’histoire de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, une jeune sainte qui a trouvé tout dans la bible, je leur ai  invité à découvrir la bible, ils verront à l’intérieur ce dont ils ont besoin », affirme Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina.

Entretien de Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina avec Jean-Pierre Bodjoko, SJ
19 octobre 2018, 20:13