Recherche

Coupole de la Basilique Saint-Pierre. Photo d'illustration. Coupole de la Basilique Saint-Pierre. Photo d'illustration.  

Fondation Fratelli tutti: art, éducation, en dialogue avec les cultures et religions

C’est par un chirographe que le Pape a institué au sein de la Fabrique de saint-Pierre la fondation Fratelli tutti qui sera présidée par le cardinal Mauro Gambetti. Ses objectifs consistent à investir dans la croissance culturelle et spirituelle par le biais d'événements, d'expériences, de parcours et d'exercices spirituels, afin de promouvoir les principes de l'encyclique de François.

Salvatore Cernuzio - Cité du Vatican

Soutenir et planifier des parcours d'art et de foi; investir dans la croissance culturelle et spirituelle à travers des événements, des expériences, des parcours et des exercices spirituels; promouvoir le dialogue avec les cultures et les autres religions sur les thèmes des dernières encycliques du Souverain Pontife, afin de construire une «alliance sociale». Tels sont les objectifs de la nouvelle fondation Fratelli tutti établie par le Pape François par un chirographe signé le 8 décembre 2021.

Une fondation présidée par le cardinal Gambetti

Le nouvel organisme «de religion et de culte», souligne le Pape, est né au sein de la Fabrique de saint-Pierre, dont il veut soutenir la mission, et grâce à la collaboration de quelques fidèles. Il aura un président et un secrétaire général. À la tête de l'organisme, le Souverain pontife a placé le cardinal Mauro Gambetti, vicaire de la Cité du Vatican et président de la Fabrique de saint-Pierre, d'où émane la proposition, avait déjà annoncé ces derniers mois la future naissance de la Fondation, centrée sur trois mots clés «pour construire l'avenir ensemble»: dialogue, rencontre et partage. Autrement dit, les principes énoncés dans l'encyclique du Pape, publiée le 3 octobre 2020.

Une institution régie par les lois canoniques

«J'ai appris avec satisfaction que la Fabrique de saint-Pierre ainsi que certains fidèles souhaitent s'unir pour constituer une Fondation de religion et de culte destinée à collaborer à la diffusion des principes énoncés dans ma récente encyclique Fratelli tutti, afin de créer autour de la basilique Saint-Pierre et de l'embrasement de sa colonnade des initiatives liées à la spiritualité, à l'art, à l'éducation et au dialogue avec le monde», écrit le Pape dans le chirographe. Et il explique que l'institution sera régie par les lois canoniques, «en particulier par les normes spéciales qui régissent les institutions du Saint-Siège, par les normes civiles en vigueur dans l'État de la Cité du Vatican et par le statut annexé que j'approuve en même temps».

Initiatives en matière d'art, d'éducation et de spiritualité

L'article 3 du statut définit les objectifs de la fondation: «Des objectifs de solidarité, de formation et de diffusion de l'art, notamment de l'art sacré», parmi lesquels la promotion de la synodalité, de la culture de la fraternité et du dialogue. À cette fin, la Fondation nouvellement créée promeut «une formation holistique», attentive au niveau spirituel et culturel, à la dimension communautaire et à l'engagement au service du monde. Il aidera également les touristes qui passent par la basilique vaticane et les espaces mis à disposition par la Fabrique de saint-Pierre à vivre l'expérience des pèlerins à travers des itinéraires spirituels, culturels et artistiques. À cette fin, des parcours, des événements et des expériences seront organisés, toujours dans le but -selon un communiqué de presse- de «favoriser la fraternité et l'amitié sociale entre les Églises, les différentes religions et entre les croyants et les non-croyants».

Culture de la paix et humanisme fraternel

Parmi les objectifs de la Fondation Fratelli tutti figurent la promotion de la «culture de la paix» dans les différents domaines de la vie, de la dimension personnelle à la dimension sociale et politique, ainsi que l'organisation de «nouvelles rencontres» alimentées par «le dialogue social, le sens du pardon social, la purification de la mémoire, la promotion de la justice réparatrice comme alternative à la vengeance sociale». De nombreuses initiatives sont également prévues, visant à encourager «le développement de l'humanisme fraternel», à travers la promotion des principes de liberté, d'égalité et de fraternité, conditions pour construire un «amour universel» qui reconnaît et protège la dignité des personnes. Dans le même ordre d'idées, les projets de sauvegarde de la création, de protection des ressources environnementales, de solidarité internationale et de responsabilité sociale seront encouragés.

À la lumière des principes de la Doctrine sociale de l'Église, l'organisation encouragera l'alliance sociale, l'entrepreneuriat responsable, l'investissement social, les formes de travail humaines et durables, l'écologie intégrale, le développement durable, la transition écologique, la santé et la recherche scientifique et technologique.

15 décembre 2021, 12:49