Recherche

Vatican News
Alep. Alep.  

Visite du cardinal Sandri en Syrie: le programme détaillé

Le cardinal Leonardo Sandri commence lundi 25 octobre un voyage de dix jours en Syrie. Ce déplacement du préfet de la congrégation pour les Églises orientales, jusqu’au 3 novembre, comprend plusieurs étapes, -Damas, Homs, Alep- dont des rencontres avec la mosaïque de chrétiens orientaux de Syrie, selon le programme rendu public par la congrégation pour les Églises orientales.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

Ce voyage du cardinal argentin initialement prévu en avril 2020, mais dont la crise sanitaire a reporté l’échéance, est né dans le désir de faire bénéficier aux communautés catholiques de Syrie «de la proximité et solidarité» du Pape, qui s’est maintes fois adressé dans ses interventions à «la Syrie bien-aimée et martyrisée», «éprouvée par des années de guerre» et qui «a besoin d'un moment de discernement et de confirmation pastorale», selon les termes de la Congrégation pour les Églises orientales. 

C’est donc avec la «bénédiction du Saint-Père» et la coordination de la nonciature apostolique de Damas que le cardinal Leonardo Sandri va visiter la Syrie du 25 octobre au 3 novembre prochain.  

À Damas, religieux, hôpitaux et Caritas

L'arrivée du préfet pour la Congrégation des Églises orientales est prévue dans la soirée du lundi 25 octobre. Plusieurs étapes sont au programme du voyage: tout d'abord, la rencontre avec l'assemblée de la Hiérarchie catholique en Syrie et une Divine Liturgie co-présidée avec le Patriarche d'Antioche des Grecs-Melkites, Mgr Youssef Absi. 


Le cardinal Sandri échangera ensuite avec les prêtres des districts melkites de Damas et de Bosra-Hauran, avant de visiter le siège de Caritas Syrie, la Société saint Vincent de Paul, l’orphelinat de saint Paul, le dispensaire de Kachkoul, les hôpitaux italien et français, salésiens, ou encore les sièges des Églises syriaque, chaldéennes et arméniennes.

Le préfet argentin en poste depuis quatorze ans à la Congrégation pour les Églises orientales va aussi rencontrer les religieux de Damas et du sud de la Syrie au Mémorial de Saint Paul, de même que certains -rares- diplomates accrédités dans le pays.


Tartous et Homs

Les étapes suivantes emmèneront le cardinal Sandri sur les rives de la Méditerranée au port de Tartous et dans l’épicentre de la guerre civile de 2011 à Homs, à la rencontre des circonscriptions ecclésiales syriennes, maronites et melkites. À Homs, il y aura un moment de recueillement sur la tombe du missionnaire jésuite hollandais Frans Van Der Lugt ; puis un détour par les cathédrales syro-orthodoxe et grecque-orthodoxe est prévu avant un transfert pour Alep.

Dans l’ancienne capitale économique de la Syrie, le cardinal Sandri célèbrera une messe en rite latin au vicariat, rencontrera les religieux, les responsables des associations caritatives et de bienfaisance et les prêtres de la ville.  Il prendra part à une prière œcuménique suivie d'une rencontre interreligieuse, puis d’une brève prière dans chacune des cathédrales catholiques de la ville (où seront présents l’évêque maronite, melkite, syrien, arménien, chaldéen et latin).

Enfin, le préfet argentin quittera Alep pour les villages montagneux de Yabroud à 1 550m d’altitude, et Maaloula, connues pour ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme, avant de retourner à Damas, et de là à Rome.

25 octobre 2021, 10:44