Recherche

Vatican News
Le cardinal Jose Urosa Savino à Rome en mars 2013, lors du conclave qui a abouti à l'élection du Pape François Le cardinal Jose Urosa Savino à Rome en mars 2013, lors du conclave qui a abouti à l'élection du Pape François   (AFP or licensors)

Le cardinal vénézuélien Urosa Savino est décédé du coronavirus

Le cardinal Jorge Liberato Urosa Savino, archevêque émérite de Caracas, est décédé hier à l'âge de 79 ans dans l’unité de soins intensifs de la Policlinique de Caracas. Le Pape François a adressé ses condoléances aux proches du défunt dans un télégramme.

Vatican News - article mis à jour le 24.09.21 à 12h20

La Conférence épiscopale vénézuélienne a annoncé ce 23 septembre dans une déclaration le décès de l’archevêque émérite de Caracas. Atteint de la Covid-19, le cardinal Jorge Liberato Urosa Savino avait été admis fin août dans l'unité de soins intensifs d’un hôpital de la capitale vénézuélienne.

Face à la crise sociale, économique et politique dans laquelle est plongée son pays, le cardinal Urosa Savino avait toujours appelé à «mettre de côté les intérêts personnels et de groupe» pour éviter au peuple de nouvelles souffrances, à défendre les droits de tous en œuvrant «pour aider nos frères et sœurs, en particulier les plus pauvres» et «résoudre pacifiquement nos graves conflits». Il était un artisan d’unité au sein de l'Église et de la société. Ces derniers jours, un message de sa part exprimant son amour pour Dieu, l'Église et le peuple vénézuélien avait été rendu public. Dans ce texte, le cardinal demandait à recevoir les derniers sacrements et priait Dieu de bénir l'Église du Venezuela afin qu'elle soit toujours unie.

Au service de l'Église du Venezuela

Le cardinal Jorge Liberato Urosa Savino est né à Caracas le 28 août 1942. Ordonné prêtre le 15 août 1967 à dans la capitale vénézuélienne, il a obtenu une licence et un doctorat en théologie à l'Université pontificale grégorienne de Rome. Il a été vice-recteur (1971-1974) puis recteur (1974-1976) du séminaire San José à El Hatillo et recteur du séminaire interdiocésain de Caracas (1976-1982).

Fondateur du Centre d'évangélisation de la Sainte Trinité et du Vicariat religieux "Casa de Tabla" à Petare (1971-1982), il a été professeur d'anthropologie philosophique au Séminaire interdiocésain de Caracas (1971-1976), professeur de théologie dogmatique au Séminaire Santa Rosa de Lima à Caracas (1971-1982) et au Centre d'études religieuses (1976-1978 et 1980-1981).

Il a occupé diverses fonctions pastorales : président de l'Organisation des séminaires vénézuéliens - OSVEN (1974-1977) ; vice-président de l'Organisation des séminaires latino-américains (1976-1982) ; membre du conseil presbytéral de l'archidiocèse de Caracas (1973-1990) ; membre du conseil d'administration de l'archidiocèse (1976-1982).

Le 3 juillet 1982, Jean-Paul II l'a élu au siège titulaire de Vegesela di Bizacena et l'a nommé évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Caracas. Le 22 septembre, il a été ordonné évêque à Caracas. Il a alors occupé les fonctions de vicaire général de la zone centrale de l'archidiocèse (du 18 juin 1982 au 17 mars 1990), de doyen de la cathédrale (du 2 juin 1984 au 17 mars 1990), de vice-postulateur de la cause de béatification du Dr José Gregorio Hernández (de mars 1984 au 17 mars 1990) et de délégué de la Conférence épiscopale vénézuélienne au Synode des évêques sur les laïcs (1987).

Bâtisseur d'églises et engagé pour la société 

Le 17 mars 1990, il a été promu deuxième archevêque de Valencia, au Venezuela. Il a commencé sa mission dans l'archidiocèse le 5 mai 1990. Durant ses années à Valencia, il a ordonné 47 prêtres (37 diocésains et 10 religieux), et promu la création du diocèse de Puerto Cabello. Il a également été le promoteur et l'exécuteur de la construction du nouveau siège du grand séminaire archidiocésain "Nuestra Señora del Socorro" de Valencia, dans la Valle de San Diego. Il a créé 10 nouvelles paroisses et fait construire 70 nouvelles églises et chapelles et 20 maisons paroissiales, et encouragé la restauration d’autres édifices.

En tant qu'archevêque de Valencia, il a également été délégué de la Conférence épiscopale du pays à l'Assemblée spéciale pour l'Amérique du Synode des évêques (1997) ; président de la Commission épiscopale pour la pastorale sociale de la CEV (1996-1999, 1999-2002) ; Président de la Comisión Nacional de Seguimiento del Componente Social de la Agenda Venezuela (1996-1999) ; membre de la Comisión para el Seguimiento del Proceso Constituyente de la Conférence épiscopale vénézuélienne (avril 1999) ; deuxième vice-président de la Conférence épiscopale (depuis janvier 2003), poste qu'il a occupé jusqu'en janvier 2009.

Le 19 septembre 2005, Benoît XVI l'a transféré au siège archiépiscopal de Caracas et l'a créé cardinal au Consistoire du 24 mars 2006, avec le titre de Santa Maria ai Monti.

Il a participé au Synode d'octobre 2015 sur le thème "La vocation et la mission de la famille dans l'Église et dans le monde contemporain".

Il a été membre du Conseil des cardinaux pour l'étude des questions organisationnelles et économiques du Saint-Siège. Le cardinal Jorge Liberato Urosa Savino a participé au conclave de mars 2013 qui a élu le Pape François.

Suite au décès du cardinal Urosa Savino, le collège cardinalice compte désormais 218 cardinaux, dont 121 électeurs et 97 non-électeurs. 

Les condoléances du Pape François

Le Saint-Père a exprimé ce 24 septembre dans un télégramme ses «sentiments de tristesse» après avoir appris le décès du cardinal vénézuélien. «En me souvenant de ce pasteur dévoué qui, pendant des années et avec fidélité, a donné sa vie au service de Dieu et de l'Église, j'offre des suffrages pour le repos éternel de son âme, afin que le Seigneur Jésus lui accorde la couronne de gloire qui ne se fane pas, et j'accorde à tous la bénédiction apostolique, en signe d'espérance chrétienne dans le Seigneur Ressuscité», ajoute le Souverain Pontife. 

24 septembre 2021, 09:08