Recherche

Vatican News
La visite du cardinal Krajewski aux enfants afghans réfugiés, le 7 septembre 2021. La visite du cardinal Krajewski aux enfants afghans réfugiés, le 7 septembre 2021.  

La visite de l'aumônier Krajewski à un groupe d'enfants afghans réfugiés

Le cardinal, accompagné d'une équipe de médecins travaillant avec l'aumônerie apostolique, s'est rendu dans l'après-midi du 7 septembre dans le quartier romain de Tor Bella Monaca pour faire des tests covid sur les enfants afghans arrivés en Italie il y a quinze jours, leur permettant ainsi de terminer leur quarantaine.

Davide Dionisi - Cité du Vatican

Cet après-midi-là, les 14 enfants afghans, 11 filles et trois garçons, qui sont arrivés à Rome en Italie il y a quinze jours, étaient en train de prendre un goûter avec un groupe de volontaires, lorsque, par surprise, le cardinal Konrad Krajewski, aumônier du Pape François, accompagné de deux docteurs, s'est rendu dans leur nouvelle maison, la Maison des Sœurs missionnaires de la Charité.

Objectif ? Effectuer des tests covid sur tous les membres du groupe, y compris les religieuses, afin de permettre au groupe de mettre fin à sa quarantaine et de commencer les activités scolaires et la vie en Italie. À leur arrivée à Rome, ils ont été accompagnés depuis l'Afghanistan par quatre religieuses de Mère Teresa qui les assistaient à Kaboul. Tous âgés de 6 à 22 ans, ils ont été abandonnés par leurs familles parce qu'ils étaient handicapés.

Un après-midi différent

Ils ont attendu leur tour, intrigués par le petit atelier, monté en quelques minutes, derrière la chapelle où les religieuses se réunissent habituellement pour prier. Les prélèvements et l'assistance médicale qualifiée seront suivis de la paperasserie pour la délivrance des documents nécessaires, même si, pour les Sœurs de Mère Teresa, qui servent dans l'un des quartiers romains les plus difficiles depuis le 6 janvier 1990, la bureaucratie présente moins d'intérêt. Le bien-être et la sérénité des enfants passent avant tout et la énième attention du Pape François les a réconfortés. Dans les prochains jours, en effet, des produits de première nécessité arriveront également pour aider davantage la mission.

Quinze mille glaces en prison

La visite du cardinal Krajewski est la dernière d'une série d'activités organisées pendant les mois d'été. Le «bras charitable» du Pape a fait de «petits gestes évangéliques» pour aider et donner de l'espoir à des milliers de personnes dans les prisons de la capitale. Ces derniers jours, 15 000 glaces ont été offertes aux prisonniers de deux pénitentiers romains. En outre, comme chaque année, de petits groupes de sans-abri et de résidents en dortoirs ont été accompagnés à la mer ou au lac, près de Castel Gandolfo, pour un après-midi de détente et un dîner dans une pizzeria.

Les pauvres d'autres régions du monde ont également pu bénéficier de l'aide du Vatican : médicaments, respirateurs pulmonaires et fournitures médicales surtout. Au cours du seul mois d'août, un tomographe a été acheté pour Madagascar, pour une valeur d'environ 600 000 dollars, et la préparation de cliniques médicales, rénovées ou construites de toutes pièces, pour près de 2 000 000 d'euros, a été achevée dans les pays africains les plus pauvres.

08 septembre 2021, 12:19