Recherche

Vatican News
Le cardinal Giuseppe Versaldi, préfet de la Congrégation pour l'éducation catholique Le cardinal Giuseppe Versaldi, préfet de la Congrégation pour l'éducation catholique  

Cardinal Versaldi: miser sur l'éducation pour promouvoir la fraternité humaine

Un accord de collaboration a été conclu entre la Congrégation pour l'éducation catholique et le ministère de l'éducation des Émirats Arabes Unis, signe de la fécondité du Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune.

Davide Dionisi - Cité du Vatican

Promouvoir la tolérance, la coexistence et la fraternité humaine dans le monde:tel est l'objectif de l'accord de collaboration signé lundi 5 juillet dernier par le ministre de l'éducation des Émirats arabes unis et le cardinal Giuseppe Versaldi, préfet de la Congrégation pour l'éducation catholique. L'accord concerne les écoles et instituts de formation catholiques du pays.

Le Document sur la fraternité humaine signé en février 2019 à Abu Dhabi par François et le Grand Imam d'Al-Azhar Ahmad Al-Tayyib, continue donc de porter ses fruits dans le domaine de l'éducation. Le Cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan, ministre émirati de la tolérance et de la coexistence, s'est dit «reconnaissant envers le Pape d'avoir promu cette initiative», comme le rapporte le cardinal Versaldi, en visite ces derniers jours à Abu Dhabi.

Une étape importante

«Il s'agit d'un pas important, même s'il est limité au domaine de l'éducation et des activités qui relèvent des ministères concernés», reconnaît le préfet de la Congrégation pour l'éducation catholique, accompagné dans son voyage par Mgr Guy-Réal Thivierge, secrétaire général de la fondation pontificale Gravissimum Educationis, et de Tajeddine Seif ambassadeur de la fondation. «Concrètement, nos étudiants et ceux des écoles arabes peuvent participer à des séminaires, ouvrir de nouvelles collaborations, faire des recherches, visiter les instituts des uns et des autres sur la base de valeurs communes, dans le plein respect des différences, sans aucun prosélytisme», précise le cardinal Versaldi. Après la pandémie, «il nous appartiendra d'impliquer les enseignants et les élèves pour que l'accord entre pleinement en vigueur. Une série d'initiatives concrètes d'échanges culturels suivront», ajoute-t-il.

07 juillet 2021, 14:52