Recherche

Vatican News
Le cardinal Sandri encensant le cercueil du cardinal Vanhoye. Le cardinal Sandri encensant le cercueil du cardinal Vanhoye.   (Vatican Media)

Les obsèques du cardinal Vanhoye ont eu lieu dans la basilique Saint-Pierre

Les funérailles du jésuite, décédé le 29 juillet étaient présidées par le vice-doyen du collège cardinalice, le cardinal Leonardo Sandri. Celui-ci a rendu hommage à un chrétien «rigoureux et déterminé», comme sa vie l'a montré.

Le cardinal Leonardo Sandri, vice-doyen du Collège cardinalice a présidé la messe des funérailles du cardinal Albert Vanhoye à Saint-Pierre, ce samedi matin. Dans son homélie, le Préfet de la Congrégation des Eglises Orientales a rendu hommage à l'héritage humain et spirituel du cardinal jésuite, décédé le 29 juillet

«C'était un homme et un chrétien rigoureux et déterminé, qui, à l'âge de dix-huit ans, a pu traverser à pied la France occupée par les nazis afin d'entrer dans la Compagnie de Jésus. Ce détail biographique en dit long sur toute son existence : le Père Albert n'a jamais cessé de marcher» a rappelé le cardinal argentin dans son homélie. 

«Pris par la main d'un frère dans la foi»

Le cardinal Sandri a aussi rappelé combien le cardinal français était un grand bibliste, spécialiste reconnu de l'exégèse de la Lettre aux Hébreux. «Si physiquement sa vie a été marquée par l'étude et l'enseignement, qui lui ont coûté de longues heures de dévouement et d'approfondissement, son cheminement intérieur a toujours été plus profond, alimenté par le feu de l'amour de la Parole» a t-il poursuivi.  «Il ne l'a jamais traité comme un texte aride à disséquer et à décomposer, mais il a toujours su voir derrière les structures et la composition des passages la référence à Celui qui a parlé dans l'antiquité de multiples façons et qui, finalement, nous a parlé par le Fils, comme le dit le début de la Lettre aux Hébreux». 

Grand prédicateur, le cardinal Vanhoye avait marqué de nombreuses générations de ceux qui écoutaient ses catéchèses. «Nous étions nombreux à assister à la prédication des Exercices spirituels à la Curie romaine en 2008, a ainsi rappelé le cardinal Sandri, et nous avons été pris par la main d'un frère dans la foi, totalement enchanté par la Parole qu'il nous annonçait : il nous a demandé de secouer la poussière accumulée pour redécouvrir l'extraordinaire lumière qui émane du sacerdoce du Christ, auquel nous sommes nous-mêmes associés par la grâce de l'Esprit Saint»

 

31 juillet 2021, 14:30