Recherche

Vatican News
Le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples. Le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples. 

Cardinal Tagle aux missionnaires: communiquer la beauté de la Bonne Nouvelle

L’assemblée des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) s’est achevée jeudi 3 juin 2021, trois jours après son ouverture sous forme numérique. Le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, y a livré un discours phare sur la vocation missionnaire et son lien à l’émerveillement.

«L'action missionnaire découle d'une profonde spiritualité, comme nous l'a rappelé le Pape François: nous ne devons pas oublier la primauté de la grâce du Seigneur», a rappelé le cardinal philippin à l’ouverture de cette rencontre annuelle, assurant que la pandémie a fourni «une grande leçon d'humilité», car de nombreux plans et programmes pastoraux n'ont pu être réalisés et il y a eu «une rééducation à s'en remettre à la Providence et à la grâce du Seigneur.»

Être missionnaire, être ami de Jésus

«On nous a appris que la prière est essentielle pour l'animation et l'activité missionnaire, comme nous le voyons chez Pauline Jaricot: l'animation missionnaire n'est pas séparée du fait d'être des disciples, des amis de Jésus, qui nous envoie porter du fruit», a souligné le préfet.  

A partir de ce cadre, le cardinal a rappelé que les OMP ne sont pas seulement «un organisme de collecte de fonds», mais ont la tâche de «réveiller l'esprit missionnaire qui est au cœur du baptême, donc propre à chaque baptisé».

Covid-19, leçon d’humilité et de mission

Constatant que, souvent, l'engagement missionnaire est relégué à un groupe de personnes ou seulement lors de la Journée mondiale des missions, avec la collecte relative, le cardinal Tagle a noté qu'avec la pandémie, «nous sommes revenus au cœur de la mission, en réveillant la participation missionnaire dans les familles, les foyers, les écoles, les paroisses, les lieux de travail».

En retrouvant cette vocation missionnaire de chaque baptisé, «cela se traduit par des actes de charité missionnaire et de solidarité envers les pauvres et les souffrants : la collecte est alimentée par cette charité missionnaire», a-t-il expliqué.

Une profonde aspiration à des contenus spirituels

Dans le travail de partage de la Bonne Nouvelle, le cardinal s'est aussi attardé sur la communication dans le monde numérique, invitant les gens à utiliser les outils du web et des médias sociaux pour raconter les histoires et les expériences des jeunes et des missionnaires laïcs qui «sont des exemples de grande inspiration pour la société».  

En cette période de pandémie, a-t-il relevé, il y a même eu une augmentation générale des demandes de matériels et de contenus bibliques et spirituels à partager dans le monde numérique.

Le Verbe fait chair

Et, se référant au philosophe et écrivain français Fabrice Hadjadj, il a encouragé le public réuni en ligne à réfléchir à la question suivante: «Comment parlons-nous de Dieu, comment apportons-nous la Bonne Nouvelle?» Il ne s'agit pas seulement d'une question de technique, de performance ou de stratégie pour captiver le public, a-t-il dit, car si l'évangélisation se réduit à cela, elle devient de la propagande, une communication déformée, défectueuse ou une simple rhétorique. 

 

La communication missionnaire part de la dimension de la "missio Dei", «de Dieu qui communique avec son peuple, dans une relation d'amour». «Dieu a parlé en nous envoyant le Fils, le Verbe qui s'est fait chair» et de cette façon «il a adopté notre langage humain», a-t-il remarqué, en invitant les participants à retrouver cette dimension.

“En nous envoyant le Fils, le Verbe qui s'est fait chair, Dieu a adopté notre langage humain.”

Communiquer, s’émerveiller

Le cardinal a souhaité qu'avant de communiquer, «nous devrions revenir "aux expériences qui nous privent de nos mots». «Le sentiment d'incapacité totale à réagir, l'étonnement, a-t-il dit, nous permettra de communiquer par la prière. L'émerveillement face au bien prépare notre communication et lorsque nous ouvrons la bouche, c'est un véritable chant de joie, d'espoir, dont le monde a besoin», en particulier les jeunes qui, aujourd'hui, recherchent l'authenticité. Le cardinal Tagle a enfin invité à «communiquer et à contaminer les gens avec la beauté de la Bonne Nouvelle.»

Que sont les Œuvres pontificales missionnaires?

Les Œuvres pontificales missionnaires sont le soutien spirituel et matériel du Saint-Siège à l'évangélisation pour que vive l'Église partout dans le monde. 1 100 diocèses sur les cinq continents reçoivent, par les OPM, l’aide nécessaire à leur mission d’évangélisation.

(Avec Fides)

03 juin 2021, 12:13