Recherche

Vatican News
Le cardinal Cornelius Sim en décembre 2020 Le cardinal Cornelius Sim en décembre 2020 

Décès du cardinal Sim, premier cardinal d’une monarchie musulmane

Le Cardinal Cornelius Sim, vicaire apostolique de Brunei Darussalam, est décédé ce samedi 29 mai à l'âge de 70 ans d’une crise cardiaque, alors qu’il était hospitalisé en raison d’un cancer. Le Pape François l’avait créé cardinal lors du consistoire du 28 novembre dernier.

«C'est avec un cœur attristé que je vous annonce le décès de Son Éminence le cardinal Cornelius Sim, cardinal du vicariat apostolique de Brunei Darussalam, survenu le samedi 29 mai 2021 vers 8h28 au Chang Gung Memorial Hospital (CGMH) de Taoyuan City, à Taiwan», a annoncé aujourd’hui Mgr Robert Leong, vicaire général de Brunei Darussalam, dans un communiqué de presse.

Arrivé à Taïwan le 8 mai, le cardinal Sim avait été mis en quarantaine au CGMH dans l'attente de son traitement médical contre un cancer. Il était cependant déjà soigné, mais le traitement n’a pas empêché une dégradation de son état de santé et un affaiblissement progressif. Le prélat a finalement succombé a une crise cardiaque.

«Nous vous invitons à prier pour lui dans vos messes et vos prières. Nous désirons être en communion avec les membres de sa famille, le clergé, les religieux et tous les fidèles de Brunei en ce moment de deuil», a écrit quant à lui Mgr Sebastian Francis, président des évêques catholiques de Malaisie, de Singapour et de Brunei.

La date des funérailles du cardinal Sim n’a pas été encore annoncée. Le Collège cardinalice compte désormais 222 cardinaux, dont 125 cardinaux électeurs et 97 cardinaux non électeurs.

Le télégramme du Pape François

Ce samedi en début d'après-midi, le Saint-Père a adressé un télégramme de condoléances au père Wojciech Załuski, délégué apostolique de Brunei Darussalam: «Ayant appris avec tristesse le décès du Cardinal Cornelius Sim, je présente mes sincères condoléances au clergé, aux religieux et aux laïcs du Vicariat Apostolique de Brunei, écrit François. Avec gratitude pour le témoignage fidèle du cardinal Sim à l'Évangile, son service généreux envers l'Église de Brunei et le Saint-Siège, je me joins volontiers aux fidèles en priant pour son repos éternel.  À tous ceux qui pleurent la disparition du regretté cardinal, dans la sûre espérance de la Résurrection, je donne cordialement ma Bénédiction apostolique comme gage de consolation et de paix en Jésus, le premier-né dentre les morts», conclut le Successeur de Pierre. 

Le premier cardinal de Brunei

D'origine chinoise et dusun (peuple du nord de l’île de Borneo, en Malaisie), le cardinal Cornelius Sim est né à Seria, au Brunei, le 16 septembre 1951. Il étudie l'ingénierie à l'université de Dundee, en Écosse. En 1988, il obtient une maîtrise en théologie de l'Université franciscaine de Steubenville, dans l'Ohio, aux États-Unis. La même année, il retourne au Brunei et rejoint l'église Saint-Jean, à Kuala Belait. Il est ordonné diacre le 28 mai 1989 et prêtre le 26 novembre de la même année, à 38 ans, devenant ainsi le deuxième prêtre catholique local considéré comme une «vocation tardive». Il devient vicaire général de Brunei en 1995. Le 21 novembre 1997, le Pape saint Jean-Paul II le nomme préfet de la préfecture apostolique de Brunei, puis le 20 octobre 2004, il élève au rang de Vicariat apostolique la Préfecture apostolique de Brunei, nommant Mgr Sim premier vicaire apostolique – et évêque titulaire de Puzia de Numidie. Mgr Sim reçoit la consécration épiscopale en 2005. Le Pape François le fait entrer au sein du Collège des cardinaux le 28 novembre 2020, avec le titre de Saint Jude Thaddée Apôtre. Il était le premier cardinal originaire de ce pays parmi les plus riches et les plus petits du monde. Le cardinal Sim n’avait cependant pas pu se rendre à Rome pour recevoir la barrette cardinalice lors du consistoire ordinaire, en raison de la pandémie de Covid-19. Il avait suivi par vidéoconférence la cérémonie.

Une Église en croissance dans un pays musulman

Brunei est une monarchie absolue d'Asie du Sud-Est peuplée d’environ 460 000 habitants, et dirigée par le sultan Hassanal Bolkiah. Il s’agit d’une nation riche en pétrole, et dont la religion officielle est l’Islam – environ deux-tiers de la population sont musulmans. La charia a récemment été adoptée, mais elle ne s’applique qu’aux musulmans. Les autres croyants sont autorisés à pratiquer leur foi. Environ 10% de la population est athée, 13% est bouddhiste et un petit nombre a des croyances indigènes. Les chrétiens, dont la moitié sont catholiques, représentent 10 % des habitants.

La communauté catholique compte environ 16 000 fidèles, dont 80 % sont des migrants ou des expatriés, principalement originaires des Philippines mais aussi d'autres pays d'Asie du Sud-Est. Ils sont servis par quatre prêtres, tous originaires de Brunei, dans trois églises paroissiales. La foi catholique a été introduite au Brunei par des missionnaires franciscains en 1587, mais l'Église locale n'a été officiellement établie qu'en 1997.

Le Vicariat apostolique de Brunei Darussalam fait partie de la Conférence épiscopale de Malaisie-Singapour-Brunei.

Considéré comme l'un des plus jeunes et des plus petits "diocèses" d'Asie du Sud-Est, le Vicariat apostolique de Brunei est une Église en pleine croissance, dont les activités spirituelles sont en augmentation dans ses communautés, fait remarquer l’agence Fides.

29 mai 2021, 11:05