Recherche

Vatican News
Le cardinal Parolin, ici lors d'une messe à la basilique Saint-Pierre en septembre 2020. Le cardinal Parolin, ici lors d'une messe à la basilique Saint-Pierre en septembre 2020.   (Vatican Media)

Le cardinal Parolin en visite à Strasbourg

Le cardinal-Secrétaire d’État du Saint-Siège préside ce dimanche une messe organisée à l’occasion du 1300e anniversaire de la mort de sainte Odile, patronne de l’Alsace.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

Em mai dernier, le Pape François avait nommé le cardinal Pietro Parolin légat pontifical pour présider la messe qui aura lieu ce dimanche 4 juillet 2021 à 16h à la cathédrale de Strasbourg, à l’occasion du 1300e anniversaire de la mort de sainte Odile, patronne de l’Alsace.

Sa présence sera également l'occasion d'ordonner un nouvel évêque auxiliaire pour le diocèse de Strasbourg, Mgr Gilles Reithinger, qui était jusqu'à présent le supérieur général des Missions Étrangères de Paris. Compte tenu du régime concordataire en vigueur en Alsace, Mgr Reithinger a fait l'objet d'une nomination conjointe du Pape et du président de la République française, avec publication au Journal Officiel le 26 juin dernier.

Il deviendra à 48 ans le plus jeune évêque français. Il est le deuxième supérieur général des MEP appelé à l'épiscopat après son prédécesseur, Mgr Georges Colomb, devenu évêque de La Rochelle en 2016.

Qui était sainte Odile ?

Sainte Odile, née vers 660 et décédée en 720, était issue d’une famille noble mérovingienne. Cette jeune fille aveugle, dont le prénom signifie "Lumière de Dieu", fut guérie miraculeusement lors de son baptême à l’âge de 15 ans. Elle est ensuite devenue moniale et a fondé un monastère au château de Hohenbourg, sur un mont qui a ensuite pris son nom. Le mont Sainte-Odile est demeuré un lieu de tourisme et de pèlerinage très connu en Alsace.

Elle a été canonisée par le Pape Léon IX au XIe siècle, et elle a été proclamée sainte patronne de l’Alsace par le Pape Pie XII en 1946, un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale qui avait particulièrement éprouvé ce territoire, annexé par l’Allemagne nazie avec une administration extrêmement violente.

Depuis le 13 décembre 2020, le diocèse de Strasbourg organise un Grand Jubilé pour les 1300 ans de la mort de sainte Odile.

La spécificité religieuse de l’Alsace

Le diocèse de Strasbourg, tout comme celui voisin de Metz, ont pour particularités d’appliquer les règles du Concordat napoléonien. Les prêtres y sont donc rémunérés par l’État, et les évêques font l’objet d’une nomination conjointe par le Pape et par le président de la République, avec publication au Journal Officiel.

En effet, la séparation de l’Église et de l’État ne s’applique ni à l’Alsace ni à la Moselle, car ces deux départements étaient sous souveraineté allemande lors du vote de cette loi par la République française en 1905. Leur rattachement à la France après la Première Guerre mondiale s’était fait moyennant une certaine souplesse quant à l’application des principes de laïcité.

Ces deux diocèses concordataires avaient reçu la visite de saint Jean-Paul II en 1988. Pour sa part, le Pape François avait effectué un bref passage à Strasbourg en novembre 2014, afin d’effectuer deux discours au Parlement européen et au Conseil de l’Europe, mais son emploi du temps n’avait pas permis d’organiser de visite à la cathédrale.

Le programme de la visite du Secrétaire d'État

Plusieurs étapes sont au programme de cette visite du cardinal Parolin dans cette ville qui abrite plusieurs organisations européennes. Tout d'abord, ce dimanche 4 juillet, à 10h30, il participera à une rencontre avec les acteurs diocésains de la pastorale européennes dans la salle du Munsterhof, sur le thème "Une Église locale engagée dans la construction européenne".

Ensuite, à 14h30, il rencontrera les personnalités politiques et sociales de l'Alsace au Mess des officiers (Salle Barabli), place Broglie, avec un débat intitulé "Église et État, l'actualité du monde concordataire". Enfin, à 16 heures, il présidera la messe solennelle à la cathédrale de Strasbourg pour le Grand Jubilé de sainte Odile, avec l'ordination épiscopale de Mgr Reithinger.

Sa visite se poursuivra le lundi 5 juillet avec une matinée consacrée aux enjeux européens: de 9h30 à 12h30, le cardinal Parolin effectuera des visites de courtoisie auprès de la secrétaire générale du Conseil de l'Europe, du président de l'assemblée parlementaire, de la commissaire aux droits de l'homme ainsi que du président de la Cour européenne des droits de l'homme. Enfin, à 16 heures, le cardinal Parolin célèbrera une messe avec des jeunes au sanctuaire du Mont Sainte-Odile, pour marquer le 90e anniversaire de l'adoration perpétuelle.

04 mai 2021, 12:14