Recherche

Vatican News
La couverture du cahier de vacances. La couverture du cahier de vacances.  Histoires partagées

Un cahier écologique pour accompagner les enfants pendant l’été

«Tu es des nôtres » est le titre du cahier de vacances préparé par les éditions salésiennes Elledici, en Italie, pour encadrer des centres aérés cet été. En cette année Laudato si’, le thème choisi a été l’écologie intégrale.

«Nous ne devons pas raconter une histoire, mais faire vivre une expérience aux enfants, donc tout, des jeux aux activités, des aventures racontées à la scénographie, s'inscrit dans un environnement et un thème: cette année, nous avons choisi le thème de l'écologie intégrale et de Laudato si' du Pape François», en cette année spéciale dédiée à l’encyclique du Pape. C'est ainsi que Don Valter Rossi, responsable de la catéchèse aux éditions Elledici, anticipe "Sei dei nostri !", le traditionnel cahier d’animation pour les centres aérés qui accompagne les plus jeunes après la fin de l'année scolaire.

Le prêtre salésien est l'un des rédacteurs de l'édition 2021, qui sort ce mois-ci. En neuf chapitres, le livret raconte l'histoire du grand-père Echo et de sa petite-fille Jia : «ils parcourent le monde à la rencontre de diverses personnes, experts en écologie, des personnes engagées socialement, leur posant des questions et essayant, non sans affronter des personnages qui les mettront en difficulté, de contribuer à l'amélioration du monde», explique don Valter.

Une illustration du cahier.
Une illustration du cahier.

Ce travail est le fruit de la collaboration d'Elledici avec le secteur Écologie et Création du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, et avec diverses organisations impliquées dans le soin de la maison commune. Le leitmotiv est le thème de Laudato si', de la réponse au cri de la terre et des pauvres à la poussée vers d'autres manières de comprendre l'économie et le progrès, de l'adoption d'un style de vie alternatif, dépassant l'individualisme, à l'éducation pour créer une conscience écologique, de l'engagement communautaire dans le soin de la création à une spiritualité capable de redécouvrir et de valoriser la maison commune.

Le religieux, qui est en charge de ces cahiers depuis la fin des années 80, explique que Laudato si' est «une véritable révolution pour nous au niveau de l'Église et de la société. Aujourd'hui, il ne s’agit plus seulement de formuler une proposition religieuse à l'intérieur de l'Église, entre les murs du catéchisme ou de l'oratoire, mais il s'agit vraiment de sortir: aller vers les problèmes pour rencontrer d'autres personnes, dans une collaboration variée».

Diffuser la conscience écologique dans les jeunes générations

«Désormais, nos centres d'été accueillent toutes sortes d'enfants, et pas seulement ceux du catéchisme. La conscience écologique est un terrain d'entente qui implique également des jeunes d'autres groupes ethniques: dans nos centres, il y a des catholiques, des non-catholiques et des musulmans. Ils trouvent tous un lieu commun de cohésion», souligne le prêtre.

Une illustration du cahier.
Une illustration du cahier.

L'autre rédacteur de la brochure, Enrico Molineri, s'attarde en particulier sur l'engagement auprès des plus jeunes. L'objectif est de «transmettre des valeurs aux enfants, de les initier à des thèmes très importants pour la vie, mais - comme l'explique le coopérateur salésien - d'une manière vivante et aventureuse, en nous faisant prendre conscience de l'importance de bien traiter notre maison commune: le sens du livret est aussi que, si nous affrontons les grands problèmes ensemble et avec joie, nous pouvons les surmonter». L'histoire d'Echo, Jia et leurs amis est accompagnée de fiches thématiques et de contenu, d'une étude approfondie de l'encyclique de 2015, mais aussi de jeux, d'activités de groupe et de propositions d'ateliers, ainsi que de prières pour commencer ou terminer les journées.

La subvention est conçue à la lumière des restrictions pour le coronavirus, qui continuera probablement à limiter les expériences de masse des centres d'été, avec des groupes plus petits d'animateurs et d'enfants. «La pandémie a en quelque sorte fait disparaître ce que nous tenons souvent pour acquis, la compagnie, la fraternité, la convivialité, qui sont pourtant si importantes», souligne le père Joshtrom Isaac Kureethadam, coordinateur du secteur Écologie et Création du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral. «Je crois vraiment que l'été des jeunes de cette année, inspiré par Laudato si', sera encore plus beau, pour se retrouver comme une seule famille», également à la lumière de la dernière encyclique du Pontife, Fratelli tutti.

Vatican News Service  - GA

10 avril 2021, 15:58