Recherche

Vatican News
Margherita di Città di Castello (187-1320) désormais sainte. Margherita di Città di Castello (187-1320) désormais sainte.  

La Congrégation pour les Causes des Saints publie un nouveau décret

Le Pape François a approuvé la canonisation équipollente d'une religieuse italienne, la béatification de douze martyrs de la guerre d'Espagne et reconnaît également cinq vénérables, des religieuses et religieux ainsi que trois laïcs espagnols et italiens.

Le Pape François a autorisé ce 24 avril la Congrégation de la Cause des saints à promulguer des décrets concernant une canonisation équipollente (sans miracle reconnu), douze nouveaux Bienheureux et cinq nouveaux Vénérables, parmis lesquels trois laïcs.

Par ce décret, le Saint-Père y reconnait le martyre de douze religieux espagnols morts en haine de la foi lors de la guerre civile en 1936 qui seront béatifiés.

-Canonisation équipollente

La bienheureuse Marguerite de Città di Castello (ou Marguerite de Metola) est née vers 1287 dans le village fortifié de Metola (Urbino, Italie). Née aveugle et difforme, elle a été enfermée par son père dans une petite cellule construite près de l'église du château afin qu'elle reste cachée aux yeux du monde. À l'âge de cinq ans, ses parents l'emmènent à Città di Castello, dans l'église de San Francesco, sur la tombe d'un frère franciscain laïc, Giacomo da Città di Castello, mort en 1292 en état de sainteté, dans l'espoir d'obtenir un miracle de la vue pour leur fille. Mais le miracle attendu ne se produisant pas, les parents ont décidé d'abandonner définitivement leur fille et de la confier à la solidarité des habitants de Città di Castello.

La jeune fille a vécu quelque temps en mendiant dans les rues de la ville, avant d'être recueillie par des religieuses de la petite communauté de Santa Margherita. Elle entre dans le Tiers-Ordre dominicain. Elle se consacre à la prière assidue, à la confession quotidienne, à la communion fréquente, à la récitation de l'office de la Vierge et du psautier, et à la méditation constante du mystère de l'Incarnation. 

-Sont reconnus Bienheureux:

Don Vicente Nicasio Renuncio Toribio et ses onze compagnons, martyrs de la guerre civile espagnols, morts en haine de la foi en 1936. Ils sont reconnus bienheureux. La persécution contre l'Église à Madrid a été particulièrement sanglante. Plusieurs couvents ont été attaqués et incendiés, de nombreuses églises pillées et divers objets sacrés profanés. 

-Sont reconnus Vénérabes : 

Pietro Marcellino Corradini, évêque de Frascati, cardinal de la Sainte Église romaine, fondateur de la Congrégation des Sœurs Collégiennes de la Sainte Famille ; né le 2 juin 1658 à Sezze, Italie, et mort à Rome, Italie, le 8 février 1743.

Emanuele Stablum, religieux de la Congrégation des Fils de l'Immaculée Conception, né le 10 juin 1895 à Terzolas (Italie) et décédé à Rome (Italie) le 16 mars 1950. 

Enrico Ernesto Shaw, laïc fidèle et père de famille ; né le 26 février 1921 à Paris, France, décédé le 27 août 1962 à Buenos Aires, Argentine.

María de los Desamparados Portilla Crespo, fidèle laïque et mère de famille ; née le 26 mai 1925 à Valence, Espagne et décédée à Madrid, Espagne le 10 mai 1996

Anfrosina Berardi, fidèle laïque, née le 6 décembre 1920 à San Marco di Preturo (Italie) et morte le 13 mars 1933 dans cette même ville.

24 avril 2021, 12:45