Recherche

Vatican News
Vue sur la Basilique saint Pierre Vue sur la Basilique saint Pierre 

Vatican, crise du Covid: réduction des salaires des cardinaux et des supérieurs

Réduction de 10% la rétribution des cardinaux, de 8% celle des chefs et secrétaires de dicastères, de 3% celle des clercs et religieux ; quant aux employés, à partir du quatrième niveau d’encadrement administratif, leur prime d'ancienneté sera bloquée pour une durée de deux ans.

Vatican News

«Un avenir économiquement durable exige aujourd'hui, entre autres décisions, l'adoption de mesures concernant la rétribution du personnel». Tels sont les premiers mots du Motu Proprio par lequel le Pape François engage une réduction proportionnelle et pour une durée indéterminée de la rémunération des cardinaux (10 %), des chefs de dicastère et des secrétaires (8 %), de tous les prêtres, religieux et religieuses en service au Saint-Siège (3 %). Quant aux employés laïcs - y compris ceux déjà mentionnés – leur échelon d'ancienneté sera bloqué jusqu'en 2023 (à l'exception des employés laïcs du premier au troisième niveau de rétribution).

Le Pape ne souhaite pas licencier, mais les dépenses nécessitent d’être contenues et c'est pourquoi il décide d'intervenir «selon des critères de proportionnalité et de progressivité» par des ajustements qui concernent particulièrement les clercs, les religieux et les plus hauts niveaux de rétribution. La décision de François est motivée, peut-on lire dans le Motu Proprio, par le «déficit qui caractérise depuis plusieurs années la gestion économique du Saint-Siège» et surtout par la situation créée par la pandémie, «qui a affecté de façon négative toutes les sources de revenus du Saint-Siège et de l'État de la Cité du Vatican». L’objectif de cette décision est de contribuer, avec d’autres mesures, à un avenir économique durable pour la mission des organismes centraux de l’Église.

Pour cette raison, à partir du 1er avril 2021, la rétribution «versée par le Saint-Siège aux cardinaux sera réduite» de 10 %. Cette réduction sera de 8 % pour les employés du Saint-Siège, du Gouvernorat et des autres organismes afférents, dont la rétribution correspond aux niveaux d’encadrement C et C1, autrement dit les chefs et les secrétaires de Dicastère. Une réduction de 3% sera appliquée aux employés cléricaux ou religieux du niveau C2 jusqu'au premier niveau: ces réductions ne s’appliqueront pas dans des situations exceptionnelles liées aux dépenses de soins.

Le gel des primes biennales d’ancienneté, du 1er avril 2021 au 31 mars 2023, concerne l’ensemble du personnel en poste au Saint-Siège, au Gouvernorat et dans les organismes afférents, incluant également les supérieurs déjà mentionnés. Pour le personnel laïc uniquement, ce gel s’appliquera à partir du quatrième niveau de rémunération et ne touchera donc pas les salaires les plus bas.

Ces dispositions s'appliquent également au Vicariat de Rome, aux chapitres des Basiliques papales du Latran et Sainte Marie Majeure, à la Fabrique de Saint Pierre et à la Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs.

24 mars 2021, 12:06