Recherche

Vatican News
Le cardinal Parolin rencontre les jeunes accueillis par l'association Rondine-Citadelle de la Paix, près d'Arezzo, le 15 février 2021 Le cardinal Parolin rencontre les jeunes accueillis par l'association Rondine-Citadelle de la Paix, près d'Arezzo, le 15 février 2021 

Cardinal Parolin à l'organisation Rondine: «vous construisez la paix»

Le cardinal Secrétaire d'État Pietro Parolin a rendu visite le 15 février dernier aux jeunes de l’association italienne Rondine-Citadelle de la Paix, notamment pour discuter avec eux du projet “Méditerranée: frontière de la paix”, lancé il y a un an à Bari par les évêques italiens.

Davide Dionisi – Cité du Vatican

«En discutant avec vous, je découvre que vous venez de régions pleines de tensions et de conflits, et savoir qu'il y a ici cet effort pour construire la paix est une belle chose. Je dirai au Pape que j'ai eu cette rencontre aujourd'hui et je lui apporterai vos salutations mais surtout je lui rendrai compte de votre engagement». Telle est la promesse formulée ce lundi 15 février par le cardinal Pietro Parolin aux jeunes accueillis au sein de la “World House” de Rondine-Citadelle de la Paix, une organisation fondée en 1988 par Franco Vaccari afin de résoudre les conflits armés dans le monde. De jeunes garçons et filles venant de zones en guerre ont participé à cette rencontre, ainsi que onze jeunes sélectionnés pour le projet “Méditerranée: frontière de la paix, de l'éducation et de la réconciliation”, lancé par la Conférence épiscopale italienne, à l'occasion de la rencontre de Bari, en février 2020.

Intervenir sur place

Lors de sa brève visite à la Cittadella della Pace, près d'Arezzo, au centre de l’Italie, le secrétaire d'État du Saint-Siège a encouragé le travail des jeunes qui ont suivi une année de formation centrée sur la méthode développée par l’association et le leadership. «Je dirai au Pape que la paix se construit ici, petit à petit, brique après brique», a confié le cardinal Parolin aux jeunes qui seront appelés à intervenir dans leur terre d’origine, en collaboration avec les Églises locales du bassin méditerranéen (des Balkans à la péninsule turque, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord), avec plusieurs objectifs: gérer les changements socioculturels en cours, initier des interventions de coopération, planifier des initiatives de consolidation de la paix et d'entrepreneuriat social.

Des jeunes engagés pour la réconciliation

«Malgré la difficile année passée, nous sommes très heureux d'avoir pu venir en Italie pour travailler sur nos projets et montrer qu'il est possible de vivre ensemble et de dialoguer», a déclaré Amina, une jeune Bosniaque, s'exprimant au nom de la jeunesse méditerranéenne. «Les projets que nous mènerons dans nos pays à notre retour visent le dialogue, la réconciliation et la paix et nous continuerons à développer le réseau, que nous construisons ici, de jeunes qui veulent promouvoir la cohésion sociale en Méditerranée», a-t-elle souligné. Le parcours des jeunes sera encadré par l'Université catholique du Sacré-Cœur de Milan, afin de mesurer les changements produits par le cours de formation et l'impact réel généré dans les pays d'origine.

Une visite stimulante

«Nous sommes honorés par la visite du cardinal, qui a pu aujourd'hui rencontrer en personne les jeunes leaders que Rondine forme pour avoir un impact dans les contextes de conflit», a déclaré Franco Vaccari, président et fondateur de l’association. «Son appréciation est un grand stimulant pour ces jeunes qui s'engagent à devenir des ambassadeurs de la paix», a-t-il ajouté. À la fin de la rencontre, le cardinal Parolin a également visité le chantier de l'école qui accueillera en septembre prochain une nouvelle classe de jeunes membres de Rondine-Citadelle de Paix, et qui verra également 27 lycéens de toute l'Italie formés pendant un an dans cet environnement international.

16 février 2021, 14:27