Recherche

Vatican News
Sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179), Docteur de l'Église depuis 2012. Sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179), Docteur de l'Église depuis 2012.  

Grégoire de Narek, Jean d'Avila et Hildegarde de Bingen inscrits au Calendrier romain

La Congrégation pour le Culte Divin a publié mardi 2 février un décret inscrivant la mémoire facultative de trois docteurs de l'Église. Il en découle que saint Grégoire de Narek sera célébré le 27 février, Saint Jean d'Avila le 10 mai et sainte Hildegarde de Bingen, le 17 septembre.

Debora Donnini - Cité du Vatican

«Considérant la récente reconnaissance du titre de Docteur de l'Église à des figures particulières de saints d'Occident et d'Orient», le Pape François a décrété d'inscrire dans le Calendrier romain général la mémoire facultative de saint Grégoire de Narek, abbé et Docteur de l'Église, le 27 février, de saint Jean d'Avila, presbytre et Docteur de l'Église, le 10 mai, de sainte Hildegarde de Bingen, vierge et Docteur de l'Église, le 17 septembre.

C'est ce qui ressort du décret signé par le cardinal Robert Sarah et Mgr Artur Roche, respectivement préfet et secrétaire de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements.

«La sainteté alliée à la connaissance»

Ainsi, «ces nouvelles mémoires devront être inscrites dans tous les Calendriers et Livres liturgiques pour la célébration de la Messe et de la Liturgie des Heures; les textes liturgiques à adopter, joints au présent décret, doivent être traduits, approuvés et, après confirmation par ce Dicastère, publiés par les conférences épiscopales», précise le décret du 2 février. 

  

Le texte de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements motive ainsi cette décision: «La sainteté s’allie à la connaissance, qui est l'expérience du mystère de Jésus-Christ, inextricablement liée au mystère de l'Église. Ce lien entre la sainteté et la compréhension des choses à la fois divines et humaines brille d'une manière toute particulière chez ceux qui ont été honorés du titre de "Docteur de l'Église". En effet, la sagesse qui caractérise ces hommes et ces femmes n'est pas seulement la leur, car en devenant disciples de la Sagesse divine, ils sont à leur tour devenus des enseignants de sagesse pour toute la communauté ecclésiale. Dans cette optique, les saints "Docteurs" figurent dans le Calendrier romain général.»

Le moine «chanteur» de Marie

Le moine Grégoire de Narek a très probablement vécu vers l'an 950 à Andzevatsik en Arménie, aujourd'hui territoire turc. Il était un excellent théologien, poète et écrivain religieux et ses œuvres comprennent un commentaire du Cantique des Cantiques, de nombreux panégyriques et un recueil de 95 prières sous forme poétique appelé «Narek» du nom du monastère où il a passé toute sa vie. Des éléments importants de la mariologie se retrouvent dans sa théologie, notamment la préfiguration du dogme de l'Immaculée Conception, proclamé plus de huit cents ans plus tard. En 2015, le Pape François l'a déclaré «Docteur de l'Église universelle» par la Lettre apostolique "quibus sanctus Gregorius Narecensis Doctor Ecclesiae universalis renuntiatur".

Saint Jean d'Avila, figure prophétique

Jean d'Avila a vécu en Espagne au XVIe siècle dans une famille aisée d'origine juive. Il devient prêtre et, animé d'un ardent esprit missionnaire, il veut aller aux Indes, mais l'archevêque de Séville le garde dans sa patrie pour qu'il puisse prêcher en Andalousie, où il travaille pendant neuf ans; convertissant des personnes de tous âges et de toutes classes sociales et les conduisant à des progrès considérables dans leur cheminement de foi.

Il vit dans la pauvreté et la prière, poursuit ses études de théologie et de prédication et jette les bases de ce qui deviendra sa spiritualité, qui prend Marie comme modèle et mère. Il a appelé au zèle apostolique et missionnaire, en commençant par la contemplation et un plus grand engagement dans l'appel universel à la sainteté.

Accusé sans ménagement d'hérésie par l'Inquisition, il a ensuite été innocenté de ces accusations injustes. Il sera le conseiller et l'ami de grands saints et l'un des professeurs spirituels les plus prestigieux et les plus consultés de son temps. Parmi eux se trouvaient saint Ignace de Loyola, sainte Thérèse d'Avila et saint Jean de Dieu. Canonisé en 1970, Benoît XVI l'a proclamé "Docteur de l'Église" le 7 octobre 2012.

Sainte Hildegarde de Bingen

Femme dotée d'une intelligence extraordinaire, génie aux multiples facettes et éclectique, sainte Hildegarde de Bingen était une religieuse et abbesse bénédictine, écrivain, mystique, philosophe et théologienne, compositrice de musique, experte en sciences naturelles et en médecine, conseillère des princes, des Papes et des empereurs. Elle est née à Bermesheim, en Allemagne, en 1098, la dernière de dix enfants. Malgré sa santé délicate, elle atteint l'âge de 81 ans et doit faire face à une vie pleine de travail. Ses visions, transcrites dans des notes et plus tard dans des livres organiques, l'ont rendue célèbre. Sur la montagne de Saint-Rupert près de Bingen, sur le Rhin, Hildegarde fonda le premier monastère et, en 1165, le second, sur la rive opposée du fleuve.  En 2012, elle a été déclarée docteur de l'Église par Benoît XVI.

02 février 2021, 12:10