Recherche

Vatican News
Le cardinal Sandri lors de la messe ce 27 février 2021 Le cardinal Sandri lors de la messe ce 27 février 2021 

Le cardinal Sandri célèbre saint Grégoire de Narek

Le cardinal Sandri, préfet de la congrégation pour les Églises orientales, a célébré ce samedi une messe au Vatican à l'occasion de la première mémoire liturgique de saint Grégoire de Narek, Docteur de l'Église. Ce fut l'occasion de renforcer les liens entre tous les chrétiens arméniens.

Vatican News

D'abord une messe en la basilique Sain-Pierre, puis une prière œcuménique dans les jardins du Vatican devant la statut de saint Grégoire de Narek, inaugurée en 2018 par le Pape François. Le saint arménien, devenu Docteur de l'Église en 2015, est pour la première fois célébré dans le calendrier liturgique en ce 27 février. Le cardinal Leonardo Sandri, le préfet de la congrégation pour les Églises orientales, a donc présidé à cette occasion la messe ce matin, en présence de l'ambassadeur d'Arménie près le Saint-Siège.

 

«Par son témoignage [saint Grégoire de Narek] nous demande en effet si nous voulons être des chrétiens seulement de nom ou par tradition antique, ou si nous voulons être aujourd'hui des disciples du Seigneur comme il le fit, devenant maître de sagesse et de doctrine» a déclaré le cardinal Sandri. «Une sagesse qui ne vient pas des fleuves d'encre utilisés pour ses œuvres mais qui vient de la saveur du Christ vécu dans la vie et qui a conflué vers ces pages qu'il composa. Des pages écrites avec la lumière même si prononcées dans les ténèbres, comme celles de la maladie», a-t-il ajouté.

L'enseignement de saint Grégoire de Narek

Saint Grégoire de Narek représente selon le préfet «le feu ardent qui vient d'être pris des braises pour purifier les lèvres d'Isaïe». La vraie sagesse qu'il nous enseigne, c'est celle de «rester disciples, sachant vivre avec Jésus et pour Lui chaque moment de l'histoire». Les chrétiens d'Orient et d'Occident, estime le cardinal, doivent «éveiller leurs cœurs à l'espérance, redécouvrant le don de la foi et la vivant comme une vocation qui offre la possibilité d'un témoignage».

Présent lors de cette messe, Garen Nazarian, l'ambassadeur d'Arménie près le Saint-Siège. «Les célébrations en l'honneur de saint Grégoire de Narek sont la poursuite du chemin de dialogue fraternel et de l'échange des dons sacrés en esprit d'amour et d'estime, de respect et de confiance réciproques» a-t-il notamment déclaré. Pour lui, le saint est «un symbole du pont entre Orient et Occident capable d'unir nations et Églises».

 

27 février 2021, 16:45