Recherche

Vatican News
Le père Guerrero, Préfet du Secrétariat pour l'Économie. Le père Guerrero, Préfet du Secrétariat pour l'Économie.  (Society of Jesus)

Saint-Siège: un budget 2021 conditionné par la pandémie

Le Pape a donné le feu vert au budget prévisionnel pour l’année en cours, avec un déficit d'environ 50 millions d'euros. Malgré la réduction des activités et des services imposée par la pandémie Covid, le Secrétariat pour l'économie assure que le maintien des emplois «continue d'être une priorité».

Vatican News

Les chiffres reflètent le moment difficile que vivent toutes les administrations du monde entier. Le Saint-Siège ne fait pas exception et en ce qui concerne le budget 2021, auquel le Pape François a accordé hier soir le nulla osta - sur la base de ce qui a été discuté et approuvé par le Conseil de l'économie mardi dernier - le déficit prévu en 2021 entre «des recettes totales de 260,4 millions d'euros et des dépenses de 310,1 millions d'euros» s'élève à 49,7 millions d'euros. Un budget, précise la déclaration du Secrétariat à l'économie, «fortement influencé par la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19».

Intégration du Denier de Saint-Pierre

La note publiée par le Bureau de presse du Saint-Siège indique que «pour la première fois, dans le but de donner une plus grande visibilité et transparence aux transactions économiques du Saint-Siège, comme l'a demandé à plusieurs reprises le Saint-Père, le budget 2021 consolide le fonds du Denier de Saint-Pierre et tous les fonds dédiés. Avec des recettes de 47,3 millions d'euros et des versements aux tiers bénéficiaires de 17 millions d'euros, le Saint-Siège attend un solde net de 30,3 millions d'euros de ces fonds. En excluant le Denier et les fonds dédiés, le déficit du Saint-Siège serait de 80 millions d'euros en 2021», précise le Secrétariat pour l’Économie.

Effort pour contenir les coûts

Les recettes, poursuit la déclaration, «ont diminué de 21 % (48 millions d'euros) par rapport à 2019, en raison d'une réduction des activités commerciales, des services et des activités immobilières, ainsi que des dons et des contributions». En outre, la note souligne que «le budget reflète également un effort significatif de maîtrise des coûts, avec des dépenses de fonctionnement, hors frais de personnel, réduites de 14% (24 M€) par rapport à 2019» et assure que «le maintien des emplois continue d'être une priorité pour le Saint-Père en ces temps difficiles».

Allocation des ressources

Le communiqué conclut en indiquant que «conformément à sa mission, la majorité des ressources du Saint-Siège en 2021 sera consacrée au soutien des activités apostoliques, soit 68% des dépenses totales, tandis que 17% sont alloués à la gestion du patrimoine et d'autres actifs, et 15% aux activités d'administration et de services. Si le niveau des dons reste comme prévu, le déficit sera comblé par l'utilisation d'une partie des réserves du Saint-Siège.».

19 février 2021, 15:25