Recherche

Vatican News
Barbara Jatta, directrice des Musées du Vatican. Barbara Jatta, directrice des Musées du Vatican.   (ANSA)

Les Musées du Vatican devraient rouvrir en février

Notre intention est de rouvrir le 1er février, a affirmé à Vatican News, Barbara Jatta, directrice des Musées du Vatican. Participante au congrès virtuel "More Museum" ce 14 janvier, elle confirme une audience numérique accrue sur le site et les réseaux sociaux, aussi grâce à la collaboration du Dicastère pour la Communication.

Paolo Ondarza – Cité du Vatican

«Notre intention est de rouvrir les musées du Vatican le 1er février. Nous n'en n’avons pas la certitude, mais si les conditions le permettent, nous aimerions rouvrir». C'est ce qu'a déclaré à Vatican News la directrice des Musées du Vatican, Barbara Jatta, qui participe aujourd'hui avec d'autres spécialistes du domaine à la conférence en ligne sur la plateforme Vimeo «More Museum: l'avenir des musées entre crise et renaissance, changements et nouveaux scénarios», ouverte par le ministre italien de la Culture et du Tourisme, Dario Franceschini.

Communiquer sur la réouverture

«Nous avions dit que nous garderions le musée fermé jusqu'au 16 janvier, aujourd'hui nous annonçons notre intention de prolonger la fermeture de 15 jours supplémentaires et de rouvrir à partir du 1er février. C'est une décision prise par les supérieurs du Gouvernorat du Saint-Siège. Les sept kilomètres de parcours des Musées du Vatican pour les petits nombres de visiteurs qui ont été enregistrés pendant les mois d'été où nous avons été ouverts, et surtout par rapport aux prévisions des nombres qui devraient l'être dans les prochains mois, ne constituent pas un problème sanitaire ni un vecteur d'infection. Envoyer le message d’une réouverture de nos collections au public serait donc très beau».

Au centre de la conférence en ligne «More Museum», organisée aujourd'hui par l’Assesseur à la Culture de Florence en Italie, la redéfinition des structures muséales, qui, aux fonctions traditionnelles de conservation, ajoutent de nouvelles formes de diffusion des connaissances grâce à l'utilisation de plateformes et de technologies innovantes, est donc aujourd’hui discutée.

Audience numérique accrue

«Nous avons eu une augmentation considérable des accès non seulement au site web, mais aussi à nos canaux sociaux tels que Youtube et Instagram», relève Barbara Jatta. «Cette audience a été exponentielle dans la période de fermeture sévère. Certes, le compte Instagram a beaucoup contribué avec la publication d'un post quotidien que nous avons fait en collaboration avec le Dicastère pour la Communication du Saint-Siège – Vatican News, mais aussi avec la diffusion de "Face to Face", de petites vidéos postées dans l'idée de faire comprendre que le musée a continué à fonctionner malgré la fermeture. Les conservateurs, les assistants des différents services et les restaurateurs ont raconté ce qu'ils faisaient. Le recours aux réseaux sociaux est un moyen qui, selon l'analyse que nous avons menée, fonctionne très bien pendant le confinement, et un peu moins lorsque nous sommes ouverts. Nous espérons ouvrir et que les deux pourront se dérouler parallèlement. De plus, grâce à un billet économiquement favorable, nous avons récemment connu une augmentation de la tranche d'âge des 18-30 ans au sein de notre public», assure l’historienne de l’art italienne.

Barbara Jatta, directrice des Musées du Vatican
Barbara Jatta, directrice des Musées du Vatican

Une activité muséale qui n’a jamais cessé

L'activité des Musées du Vatican n'a jamais cessé. «Le 9 mars, nous avons fermé avec le confinement total. Personne n'est allé travailler, hormis quelques personnes. À partir du 6 novembre, lorsque nous avons fermé à nouveau après la réouverture le 1er juin, tout le personnel des restaurateurs et tout le personnel qui contribue à la réalisation du Musée est venu travailler de manière alternée. La partie éditoriale n'a jamais cessé, toute l'activité de recherche des départements, l'activité de restauration, les chantiers et les laboratoires sont en marche.  La préservation et la mise en œuvre de la recherche sur les œuvres de notre collection se sont poursuivies également parce que nous sommes plus libres. En nous comparant avec les directeurs de musées internationaux, nous avons constaté qu'il y a une affinité dans les protocoles adoptés à une époque aussi complexe. Nous profitons de cette période de suspension des expositions et des événements pour nous concentrer sur les collections, sur l'entretien des espaces d'exposition et de stockage, sur le catalogue, sur la recherche et sur les publications».

Dans l’attente de retrouver le public

«En ce moment, la seule chose qui manque est cette partie fondamentale de notre institution qui est le partage avec le public», observe Barbara Jatta.

L'intention du gouvernement italien, confirmée le 14 janvier par le ministre de la Culture Dario Franceschini, d'ouvrir les musées dans les régions de la zone jaune suscite beaucoup d'attente dans tout le secteur: «Nous attendons la décision du gouvernement italien, pas tant nous au Vatican, mais par  solidarité et un partage des problèmes qui ne sont pas seulement italiens ou du Vatican».

14 janvier 2021, 12:33