Recherche

Vatican News
Le cardinal João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique. Le cardinal João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique. 

Les personnes consacrées sont les “bons samaritains” de ce temps

Le cardinal João Braz de Aviz et Mgr José Rodriguez Carballo, respectivement préfet et secrétaire de la Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique ont adressé une lettre aux hommes et femmes consacrés à l’approche de la messe que le Pape François doit célébrer le 2 février, en la 25e Journée de la Vie consacrée.

Vatican News

Ce message est articulé autour des «racines de la prophétie» contenues dans l’encyclique Fratelli tutti, qui tracent une perspective porteuse de sens pour cette période éprouvante, particulièrement pour les communautés religieuses.

«Depuis des mois, nous suivons les nouvelles qui nous parviennent des communautés des différentes nations: elles parlent de désarroi, de contagions, de morts, de difficultés humaines et économiques, de diminution des instituts, de peurs... mais elles parlent aussi de fidélité éprouvée par la souffrance, de courage, de témoignage serein même dans la douleur ou l'incertitude, de partage de toute affliction et de toute blessure, de soins et de proximité avec les plus petits, de charité et de service au prix de la vie», soulignent les responsables du dicastère en charge des différentes formes de vie consacrée.

Les personnes consacrées, engagées dans la vie apostolique comme dans la vie contemplative, sont appelées à mettre l’encyclique Fratelli tutti au cœur de leur vie, de leur formation et de leur mission, afin d’être «les samaritains de ces jours, en surmontant la tentation de se replier et de pleurer sur soi-même, ou de fermer les yeux face à la douleur, aux souffrances, aux pauvretés de tant d’hommes et de femmes, de tant de peuples».

Prendre conscience de la responsabilité fraternelle

«Nous sommes tous frères et sœurs, comme nous le prions, peut-être sans en avoir tellement conscience, dans le Notre Père, car “sans une ouverture au Père de tous, il ne peut pas y avoir de raisons solides et stables pour l’appel à la fraternité”», écrivant les auteurs du message en citant le paragraphe 272 de l’encyclique Fratelli tutti. Ce texte, «écrit dans un moment historique que le Pape François a qualifié d’heure de vérité, est un don précieux pour toute forme de vie consacrée qui, sans cacher les nombreuses blessures à la fraternité, peut y retrouver les racines de la prophétie».

En s’inspirant de saint François d’Assise, fondateur et inspirateur de nombreuses communautés, le Pape «élargit l’horizon et nous invite à être des artisans de fraternité universelle, des gardiens de la maison commune: de la terre et de toute créature», en suivant l’inspiration contenue dans l’encyclique Laudato Si’.

Un chemin pour mettre en mouvement toute l’humanité

«Il s’agit donc d’ouvrir des processus pour accompagner, transformer et générer; d’élaborer des projets pour promouvoir la culture de la rencontre et du dialogue entre divers peuples et générations». Chaque personne consacrée, à partir de sa vocation spécifique, doit comprendre que tout est relié, et que son engagement rejoint les problématiques de toute l’humanité, dans une dynamique de fraternité concrètement vécue.

«Dans l’horizon de ce rêve qui est remis entre nos mains, notre passion, notre persévérance, le 2 février prochain sera cette année aussi une belle fête dans laquelle louer et remercier le Seigneur pour le don de notre vocation et mission», soulignent enfin le cardinal Braz de Aviz et Mgr Carballo.

En bénissant et en confiant tous les consacrés à sainte Marie et à saint Joseph, ils les appellent à persévérer dans «une foi vivante et amoureuse, une espérance certaine et joyeuse, une charité humble et agissante».

27 janvier 2021, 16:18