Recherche

Vatican News
Le cardinal Kurt Koch, ici lors d'une conférence de presse le 21 juin 2018 au siège du Conseil œcuménique des Églises. Le cardinal Kurt Koch, ici lors d'une conférence de presse le 21 juin 2018 au siège du Conseil œcuménique des Églises.  (ANSA)

Le cardinal Koch rappelle l'importance de la Déclaration conjointe sur la justification

«Nous ne pouvons pas effacer notre histoire de division, mais nous pouvons faire en sorte qu’elle devienne partie intégrante de notre histoire de réconciliation», explique le président du Conseil pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens dans un entretien réalisé à l'occasion de la publication de la nouvelle traduction italienne de la Déclaration conjointe sur la justification, signée en 1999 par l'Église catholique et la Fédération luthérienne mondiale.

Éminence, le 3 janvier 2021, le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens et la Fédération luthérienne mondiale ont publié une traduction italienne révisée de la "Déclaration conjointe sur la doctrine de la justification" (DC). Quelle est l'importance spécifique de cette déclaration?

Cardinal Koch: «La "Déclaration conjointe sur la doctrine de la justification" de 1999 représente une étape importante sur la voie de la réconciliation entre catholiques et luthériens. La question fondamentale pour notre existence chrétienne: «Comment parvenir au salut et comment demeurer dans le salut?» avait engendré d'âpres controverses au XVIe siècle, controverses qui finirent par conduire à la division de l'Église. Après des siècles de controverses confessionnelles, en 1999 catholiques et luthériens ont pu confesser ensemble, dans un consensus différencié, que «c’est seulement par la grâce au moyen de la foi en l’action salvifique du Christ, et non sur la base de notre mérite, que nous sommes acceptés par Dieu et que nous recevons l’Esprit Saint qui renouvelle nos cœurs, nous habilite et nous appelle à accomplir des œuvres bonnes» (DC 15).

L'édition récemment publiée contient d'autres textes, traduits en italien pour la première fois. De quoi s'agit-il?

La "Déclaration conjointe sur la doctrine de la justification" de 1999 était à l'origine un document bilatéral, fruit du dialogue catholique-luthérien. Heureusement, il a reçu par la suite un accueil multilatéral. Le Conseil mondial des Églises méthodistes, la Communion anglicane et la Communion mondiale des Églises réformées s’y sont également associés. En 2019, non seulement des représentants de l'Église catholique et de la Fédération luthérienne mondiale, mais aussi des représentants des trois communautés mondiales susmentionnées se sont réunis à l'Université de Notre Dame, en Amérique du Nord, et ont réaffirmé leur engagement œcuménique commun pour l'avenir. Tous les textes qui s’y réfèrent sont aujourd’hui également reproduits dans cette nouvelle publication. Il était important pour nous de faire connaître encore davantage ce témoignage particulier de réconciliation œcuménique au monde italophone, en particulier au monde catholique.

Contrairement aux autres traductions existantes, l'édition italienne comporte également un avant-propos œcuménique signé par vous, Éminence, et par le Secrétaire général de la Fédération luthérienne mondiale, le Révérend Martin Junge. Pourquoi avez-vous choisi le 3 janvier 2021 comme date de publication ?

Le 3 janvier 2021 marque le 500e anniversaire de l'excommunication de Martin Luther par le Pape Léon X. Cet événement continue de représenter une blessure douloureuse dans l'histoire de la division catholique-luthérienne. La condamnation du Pape par Martin Luther, qu'il définit comme étant l’«Antéchrist», a également contribué à un éloignement réciproque. La Fédération luthérienne mondiale et le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens sont confrontés au défi de devoir éclaircir, d'un point de vue œcuménique, les questions historiques, théologiques et canoniques liées à l'excommunication de Martin Luther. Cette tâche a été confiée depuis quelque temps à un groupe d'experts œcuméniques. Nous espérons que dans un avenir proche, il sera possible de publier un "Message commun". Sans vouloir anticiper le résultat final, il était important pour le Révérend Junge et moi-même de manifester, par la publication de cette édition italienne à l'occasion du 500e anniversaire de l'excommunication de Luther, notre ferme intention de progresser, guidés par l’Évangile, sur le chemin de la réconciliation.

Éminence, quels autres actes en vue de la réconciliation entre catholiques et luthériens avez-vous à l'esprit?

En 2030, nous célébrerons le 500e anniversaire de la Confession d'Augsbourg. La "Confessio Augustana" fait aujourd'hui partie des confessions luthériennes ; en 1530, elle fut la dernière tentative, malheureusement infructueuse, d’empêcher une division imminente de l'Église. La Confession d'Augsbourg possède un potentiel œcuménique que catholiques et luthériens peuvent redécouvrir. Exploiter ce potentiel pourrait être une tâche prometteuse pour le futur proche.»

08 janvier 2021, 11:54