Recherche

Vatican News
Environ 3 millions de personnes dans le monde souffrent aujourd'hui de la lèpre Environ 3 millions de personnes dans le monde souffrent aujourd'hui de la lèpre 

Cardinal Turkson : œuvrer à la «santé intégrale» des malades de la lèpre

La maladie de Hansen peut être combattue avec des traitements appropriés, même s'il reste beaucoup à faire sur la stigmatisation sociale qui frappe ceux qui en sont malades, rappelle le cardinal Turkson dans son message “vaincre la lèpre” rendu public ce dimanche.

«Les services de santé ont fait des progrès remarquables dans la lutte contre la lèpre ou maladie d’Hansen au cours des récentes décennies. La multithérapie s’est avérée fructueuse et efficace pour soigner la lèpre et a fait naître beaucoup d’espoir», constate le préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral. Il insiste toutefois sur la nécessité de considérer aussi «la dimension sociale et psychologique» de la personne malade, car la santé intégrale «englobe tout ce qui a trait «à la prévention, au diagnostic, à la thérapie et à la réhabilitation pour le meilleur équilibre et bien-être physique, psychique, social et spirituel de la personne».


Stigmatisation sociale

Évoquant le signal d'alarme lancé par l'Organisation mondiale de la santé sur la stigmatisation sociale des patients et l'exclusion sociale, la dépression et la perte de revenus qui en découlent, le cardinal exhorte à «promouvoir l'inclusion de toutes les personnes dans la société et à assurer leur intégration dans la communauté». En outre, «un soutien financier et des opportunités de participer activement à la vie professionnelle et économique sont essentiels pour les personnes atteintes de la lèpre et pour leurs familles». La santé intégrale est également un impératif pour les personnes atteintes de la lèpre, notamment sur le plan social, et pour cause: «le manque d’intégration sociale peut avoir un impact profondément négatif sur l’estime de soi et sur les perspectives de vie d’une personne, ce qui, en dernier ressort, rend la personne vulnérable à la maladie mentale».

La culture de l'inclusion

«La communauté du monde de la santé en particulier, et la société dans son ensemble offre un immense service au bien commun lorsqu’elles aident à faciliter le processus d’intégration personnelle de ceux qui souffrent de la lèpre et de leurs familles». La voie à suivre est celle d'une «culture de la rencontre qui mène à la guérison et au bien-être mental de ceux qui ont été touchés par cette maladie affligeante». Et le préfet de conclure son message en exprimant sa gratitude à tous ceux qui se consacrent à «vaincre la lèpre» et offrent la guérison et l'espoir à ceux qui souffrent de la maladie de Hansen. «Ils nous montrent de manière très concrète, souligne-t-il, que la lèpre est guérissable, que la rencontre humaine peut éliminer la stigmatisation et que le bien-être mental est une partie essentielle de la santé intégrale».

L'OMS: 200 000 nouveaux malades chaque année

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la lèpre touche plus de 200 000 personnes par an ; dans le monde, elles sont environ trois millions à souffrir de cette maladie. Cette Journée mondiale de la lèpre, instaurée en 1954 par Raoul Follereau, qui a consacré sa vie aux soins et à la réinsertion sociale des lépreux du monde entier, a été créée pour dénoncer la marginalisation dans laquelle vivaient et vivent encore les personnes touchées par cette maladie.  


31 janvier 2021, 14:05