Recherche

Vatican News
L'arbre de Noël vient cette année de Slovénie, il sera inauguré dans la soirée du 11 décembre 2020. L'arbre de Noël vient cette année de Slovénie, il sera inauguré dans la soirée du 11 décembre 2020. 

Se sentir «petits, pauvres et humbles» comme les personnages de la crèche

Dans la matinée du vendredi 11 décembre, quelques heures avant l’inauguration de la crèche et de l'arbre de Noël place Saint-Pierre, le Pape François a reçu en salle Clémentine du Vatican les délégations donatrices de ces symboles des festivités de fin d’année.

Marine Henriot - Cité du Vatican 

Tandis que les derniers détails sont apportés à la crèche et au sapin de Noël place Saint-Pierre avant l’inauguration à 17h ce vendredi, les délégations donatrices ont été reçues en audience par l’évêque de Rome. Cette année, le majestueux sapin vient d’une région boisée de Slovénie, tandis que la crèche en céramique provient de la région des Abruzzes en Italie. 

Le ministre des Affaires étrangères de Slovénie, le cardinal Franc Rodé, préfet émérite de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, et l’archevêque de Maribor en Slovénie faisaient partie de la délégation du côté slovène, l'évêque Lorenzo Leuzzi et des membres du diocèse de Teramo-Atri du côté italien. «Plus que jamais», leur a dit le Saint-Père, ces «icônes» de Noël «sont un signe d'espoir pour les Romains et pour les pèlerins qui auront l'occasion de venir les admirer», car ils «contribuent à créer une atmosphère de Noël favorable pour vivre avec foi le mystère de la naissance du Rédempteur». 

Relire la lettre de Greccio 

La Sainte Famille nous attire par son humilité désarmante, a estimé le Pape, «Les bergers sont les protagonistes de la crèche, comme dans l'Évangile. Ils vivent en plein air. Ils veillent. L'annonce des Anges est pour eux, et ils vont immédiatement chercher le Sauveur qui est né (cf. Lc 2, 8-16).»

Pour accueillir les dons de paix, joie et force, François exhorte à se sentir «petits, pauvres et humbles comme les personnages de la crèche». Lors de Noël si particulier cette année, «Jésus, petit et sans défense, est le "signe" que Dieu donne au monde (cf. Lc 2, 12)», a-t-il ajouté, avant d’inviter son auditoire à relire sa lettre sur la crèche, signée il y a an à Greccio, ce petit village italien où en 1223, saint François d’Assise créa la première représentation vivante de la Nativité. Enfin, le Pape François a remercié chaque personne présente en salle Clémentine mais également celles qui ont aidé au transport et à l’installation de ces éléments incontournables de Noël. 

11 décembre 2020, 11:54