Recherche

Vatican News

Inauguration de la crèche place Saint-Pierre

En présence des délégations officielles du Vatican, d’Italie et de Slovénie, la crèche et l’arbre de Noël ont été inaugurés à la tombée de la nuit ce vendredi 11 décembre. Ils seront visibles jusqu’au 10 janvier.

C’est une crèche en céramique qui est apparue lorsque sont tombés les rideaux rouges sur l'estrade place Saint-Pierre. Elle vient des Abruzzes, une région montagneuse à l’est de Rome, plus précisément du village des Castelli, où les crèches sont traditionnellement faites de céramique. Celle-ci, composée de 54 santons -seule une dizaine est exposée sur la Place Saint-Pierre-, a été construite de 1960 à 1975. Les santons, composés de modules annulaires, ont selon une volonté des créateurs un aspect contemporain: l’école d’art de Castelli souhaitait immortaliser des événements importants du monde moderne, par exemple la conquête de la lune avec un santon astronaute. D’autres figures font référence à l’art égyptien ou sumérien. 

Le sapin vient quant à lui des massifs de la Slovénie, plus précisément du sud-est du pays, sur le territoire de la municipalité de Kočevje. Il s’agit de l’une des régions slovènes où la nature est la plus intacte. La forêt y recouvre près de 90% du territoire. L'épicéa s'est largement répandu en Slovénie dans la seconde moitié du 18e siècle et représente actuellement plus de 30% des ressources forestières, étant devenu l'espèce d'arbre la plus importante sur le plan économique.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée selon les mesures sanitaires en cours. Le cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de l'État de la Cité du Vatican a rendu honneur aux donateurs de ces objets symboles de la Nativité. «Cette crèche nous fait comprendre que l'Evangile peut animer toutes les cultures et toutes les professions. Elle devient un point d'arrivée et de départ pour le diocèse de Teramo, qui a fait un intense travail pastoral de préparation sur cette base.» Il a également souligné que le sapin venu de Slovénie «nous rappelle l'extraordinaire beauté de ce pays».

11 décembre 2020, 19:15