Recherche

Vatican News
Le Pape prononçant un discours devant le Fida le 14 février 2019. Le Pape prononçant un discours devant le Fida le 14 février 2019.  (ANSA)

Le soutien du Saint-Siège pour éradiquer la faim dans le monde

Le quotidien "L'Osservatore Romano" informe sur la décision du Saint-Siège d'offrir un soutien important au Fida, l'agence des Nations Unies qui travaille aux côtés des plus pauvres. «La communauté internationale doit unir ses forces pour un avenir durable et juste pour tous» écrit dans une lettre le cardinal Parolin, secrétaire d'État.

«Sans précédent». C'est ainsi que le Fida (Le Fonds international de développement agricole) a défini le financement de 25 000 dollars que le Saint-Siège s'est engagé à donner pour soutenir et développer les activités de cette agence des Nations unies qui lutte contre la faim et la pauvreté dans le monde. En revenant sur la nouvelle, rapportée par L'Osservatore Romano, le site du Fida cite une lettre du cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d'Etat, qui souligne l'importance de l'initiative. «Nous ne pouvons pas simplement rester silencieux face à tant de souffrance», écrit le cardinal. «Aujourd'hui, plus que jamais, la communauté internationale doit unir ses forces pour préparer et réaliser un avenir durable, inclusif et juste pour tous. C'est ce que nous devons faire et c'est à notre portée : aider les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables de notre monde».

Il est essentiel de travailler ensemble

L'annonce de cette contribution du Saint-Siège a eu lieu le 11 décembre dans le cadre du nouveau processus de collecte de fonds des pays membres du Fida. À cet égard, son président, Gilbert F. Houngbo, a déclaré qu'«il est essentiel de travailler ensemble pour transformer nos systèmes alimentaires et accroître la prospérité et le bien-être des populations rurales les plus vulnérables du monde». 

En février 2019, le Pape François s'était rendu devant le Fida. Face à ses dirigeants, le Saint-Père avait encouragé les membres de l'agence onusienne dans leur travail au service des plus pauvres «sans perdre l’espérance, sans céder à la résignation en pensant que ce soit seulement une goutte d’eau dans l’océan»

12 décembre 2020, 16:23