Recherche

Vatican News
Le cardinal Tagle Le cardinal Tagle 

Cardinal Tagle: avec la Covid-19, Noël nous appelle à la solidarité

Le préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples partage ses espoirs pour Noël prochain et offre des mots d'encouragement à ceux qui souffrent de la pandémie.

Entretien réalisé par Alessandro Gisotti – Cité du Vatican

Le chagrin et l'espérance. Ce sont les sentiments qui, en raison de la pandémie, caractérisent ces jours précédents Noël. L'année 2020 touche à sa fin : une année marquée par la souffrance mais aussi par l'engagement de tant de personnes qui aident ceux qui souffrent. Interviewé par Vatican News, le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la congrégation pour l'Évangélisation des Peuples et président de Caritas Internationalis, revient sur son expérience personnelle – il a été infecté par la Covid-19 - et souligne l'importance de la naissance de Jésus comme moment d'espérance et de renaissance pour toute l'humanité.

Cardinal Tagle, cette année 2020 sera un Noël très spécial en raison de la pandémie. Au milieu de tant de souffrances, la naissance de Jésus apporte à cette humanité blessée un message d'espoir encore plus nécessaire...

Oui, et je pense que nous devrions également nous rappeler que, probablement, lors du premier Noël, lorsque le Christ est né, la situation n'était pas idéale: Israël vivait dans des conditions très difficiles et c'est au milieu de tout cela que le Fils de Dieu est né. Je pense que les problèmes et les souffrances de cette année nous aideront également à nous concentrer sur le message d'espoir de Noël. Qu'est-ce que Noël ? C'est Dieu qui vient parmi nous. Nous ne serons jamais seuls. Emmanuel: Dieu avec nous ! D'autres choses qui sont avec nous vont disparaître: les investissements, les succès, les cadeaux, notre argent... tout disparaîtra. Toutes ces choses que nous avons associées à Noël pourraient disparaître. Mais Jésus qui vient parmi nous, Dieu avec nous, sera avec nous pour toujours. C'est ce que nous espérons.

Vous avez été infecté par la Covid-19. Que diriez-vous à ceux qui découvrent qu'ils sont positifs et vivent cette situation de peur et d'incertitude ?

Tout d'abord, je veux leur dire qu'ils ont un frère en moi, quelqu'un qui connaît d'une manière particulière le trouble intérieur, l'angoisse, la peur. Je voudrais leur dire, ainsi qu'à tous ceux qui m'écouteront, que nous pourrions être surpris par une telle chose: vous ne vous y attendez pas ! Ainsi, comme le dit l'Évangile : «Vous ne savez pas quand il viendra, quand le Seigneur viendra, alors soyez prêts».

J'espère donc que nous pourrons tous vivre chaque instant, chaque jour de notre vie, en paix avec Dieu et en paix avec notre voisin. Ne remettons pas à plus tard les bonnes actions que nous pourrions faire maintenant, les petits gestes: un simple acte de gentillesse, un petit acte de justice, un simple coup de téléphone, un sourire, un souvenir, parce que nous n'aurons peut-être pas d'autre occasion de le faire.

Le Pape François a déclaré à plusieurs reprises cette année que la pandémie montre que personne ne peut se sauver tout seul. Concrètement, que peuvent faire les chrétiens pour témoigner de ces paroles du Saint-Père ?

Tant de choses. Je me rappelle toujours combien les chrétiens de différents endroits et de différentes générations sont créatifs pour célébrer Noël; on va d'un pays à l'autre et on voit la créativité des chrétiens. Ce Noël 2020 de la pandémie nous appelle à la solidarité. J'espère que nous serons créatifs, que nous pourrons trouver des moyens, notamment en rappelant à nos frères et sœurs qu'ils ont un ami sur lequel ils peuvent compter. Peut-être qu'au lieu d'économiser pour moi, pourquoi ne pas économiser pour mon voisin qui n'a rien ? Au lieu d'organiser un festin juste pour moi et ma famille, pourquoi ne puis-je pas commander de la nourriture pour quelqu'un d'autre également ? Il y a beaucoup, beaucoup de façons pour les gens de comprendre que «J'ai un frère, j'ai une soeur, j'ai un ami».

L'année 2020 touche à sa fin. Cela a été une année de souffrance. Quel est votre souhait pour la nouvelle année ?

Je souhaite que les gens aient la force, l'espérance, la foi et la joie de rendre la nouvelle année plus radieuse. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que des facteurs externes changent les choses. Peut-être qu'ils ne changeront pas. Mais nous pouvons changer nos perspectives et cela rendra la nouvelle année plus lumineuse: notre espérance, notre solidarité, notre joie.

15 décembre 2020, 13:28