Recherche

Vatican News
Page d'accueil du site Vatican.va en Français Page d'accueil du site Vatican.va en Français 

25e anniversaire de Vatican.va: de semence à gardien de la mémoire

Ardemment souhaitées par saint Jean-Paul II, les pages du site Vatican.va sont nées le 25 décembre 1995, et ont permis pour la première fois le partage immédiat et global des textes du magistère des papes. Vingt-cinq ans plus tard, elles restent une source d'information incontournable dans le nouveau système de communication du Saint-Siège.

Paolo Ruffini

Nous vivons tous à une époque si ingrate que nous oublions parfois notre propre histoire. C'est pourquoi les anniversaires sont importants: il faut s'en souvenir. Et les anniversaires ronds sont encore plus symboliques: parce qu'ils donnent raison à la patience du temps, qui permet aux choses de grandir, de se renforcer, et donnent un goût d’avenir à l'acte de se souvenir.

Il y a vingt-cinq ans, le jour de Noël, naissait Vatican.va. A partir de ce jour – écrivaient alors les journaux - le successeur de Pierre dispose d'un nouveau réseau de pêche dans le monde entier. Ce n'était pas exactement cela. En réalité, il ne s’agissait alors que d’une graine; plantée sur un nouveau sol, un nouveau “continent”.

Mais aujourd'hui, un quart de siècle après ce début timide et prophétique, Vatican.va est plus qu'un réseau. C'est le lieu d'une mémoire partagée, multilingue, accessible à tous, intégrée au système de communication du Saint-Siège: Radio Vatican, Vatican News, L'Osservatore Romano, le Bulletin du Bureau de presse du Saint-Siège, les comptes facebook, Twitter et Instagram du Pape et des médias du Vatican. Ce qui n'était alors qu'une page sur laquelle on pouvait partager, pour la première fois sur le web, le message du Pape Urbi et Orbi est devenu aujourd'hui la source première et immédiate de tout le Magistère. Ce qui était alors un choix en quelque sorte révolutionnaire est devenu aujourd'hui une réalité qui nous appelle à un bilan et à un projet.

Entre les deux, il y a notre histoire et un avenir qui reste à écrire: pour la radio qui célèbrera ses 90 ans l'année prochaine, pour l'Osservatore Romano, qui fêtera bientôt 160 ans; pour le Dicastère pour la communication qui vient d'avoir 5 ans. Entre les deux, il y a l'histoire d'hommes et de femmes qui ont relevé le défi, travailleurs de la première et de la dernière heure, serviteurs inutiles et pourtant appelés à une tâche qui dépasse leur vie personnelle et collective: atteindre les gens là où ils se trouvent; parler la langue qu'ils parlent; adapter la technologie à un projet qui la transcende; lui donner un sens, sans se leurrer en pensant qu'elle seule suffit, sans perdre le sens des limites.

Un réseau sert à se connecter, à établir des relations. Communiquer signifie rechercher, obstinément parfois, une relation. Et cette relation est le lieu que nous habitons.

La douce ambition dont Vatican.va est l'enfant est de construire un réseau qui libère, par opposition à ceux qui emprisonnent; un réseau qui est le gardien de la mémoire par opposition à la morosité d'un présent oublié; un réseau qui construit une communauté et pas seulement une connexion; un réseau qui dit toute la vérité d'une histoire et ne se contente pas d'une brève reconstruction partielle.

Le partage est le mot-clé. L'étoile polaire. Partager la pensée du Pape, ses paroles, son Magistère. Le rendre accessible à tous. Célébrer cet anniversaire nous aide à saisir pleinement le chemin parcouru, sa beauté, ses fatigues, sa préfiguration du chemin qu'il reste à parcourir. Qui ne sera jamais entièrement achevé. Se souvenir de la naissance de quelque chose de nouveau nous dit aussi que le monde numérique n'est pas un monde tout fait. Il n'est pas immuable.

C'est aux hommes de bonne volonté de le guider vers le bien. Il nous appartient également, comme nous le répète le Pape François, de l'utiliser pour construire de plus grandes occasions de rencontre et de solidarité entre tous, et c'est une bonne chose, c'est un don de Dieu (cf. Message pour la 48e Journée des communications sociales).

24 décembre 2020, 08:05