Recherche

Vatican News
La procession des cardinaux avec le Pape François lors du consistoire du 5 octobre 2019. La procession des cardinaux avec le Pape François lors du consistoire du 5 octobre 2019.  (Vatican Media)

Chiffres et anecdotes historiques autour du consistoire

Le consistoire, cérémonie au cours de laquelle le Souverain Pontife crée des cardinaux, est une institution existant depuis neuf siècles. Le Pape François en a convoqué un pour ce samedi 28 novembre, au cours duquel treize cardinaux seront créés. Ce sera le septième de son pontificat.

Alessandro De Carolis - Cité du Vatican

Pendant plusieurs siècles, ils furent une trentaine, Puis, en 1586, Sixte V a portés leur nombre à 70, bien moins que ce nous connaissons aujourd'hui. Les membres du Collège des Cardinaux, forment un groupe qui, au niveau de sa taille et sa composition, a mûri au cours des siècles, et plus particulièrement au 20e siècle. C'est Jean XXIII qui, le premier, a dépassé la limite historique de Sixte V. À la fin des derniers pontificats, entre le XIXe et le XXe siècle, le nombre moyen de cardinaux avait oscillé autour de 60. À la mort de Jean XXIII ils étaient 82, avec des pays et continents jamais représentés jusque là: Philippines, Japon, plusieurs pays d'Afrique en cette phase de décolonisation.  

Un élargissement progressif

Paul VI crée quant à lui pas moins de 143 cardinaux, élargissant encore l’horizon de leurs origines (on trouve ainsi le premier Néo-Zélandais, le premier Malgache, le premier Sri-Lankais, etc.). Il détermine aussi la place des Patriarches orientaux au sein du Collège des cardinaux, et il établit le seuil encore valable de 80 ans pour quitter le rang des cardinaux électeurs. À la mort de Paul VI, il y a 129 cardinaux, un nombre qui augure les changements menés par Jean-Paul II. Avec Jean-Paul II, le Collège des cardinaux devient une expression complète du monde, et sur les 231 cardinaux d'environ soixante-dix pays créés par lui en neuf consistoires (dont 42 cardinaux lors du consistoire de 2001, un record pour l'Église), il y a encore 16 cardinaux électeurs sur et 49 non-électeurs, dont le plus âgé est le Slovaque Jozef Tomko, 96 ans, créé en 1985.

Pyramide des âges

Le pontificat de Benoît XVI a également vu l'entrée dans le Collège de 90 cardinaux en cinq consistoires. Parmi ceux qui ont obtenu la barrette rouge du Pape émérite, on compte actuellement 39 électeurs et 30 non-électeurs, le plus âgé étant le Français Albert Vanhoye, 97 ans, devenu cardinal en 2006. Il est l'actuel doyen d'âge de l'ensemble des cardinaux.

Au Pape François revient en revanche la création du plus jeune cardinal actuellement en vie, l’archevêque de Bangui Dieudonné Nzapalainga. Celui-ci n'avait que 49 ans en 2016 au moment de sa création, et il a donc actuellement 53 ans. Il est aussi le premier cardinal né en République centrafricaine.

Sous François, l’arrivée des périphéries

En incluant celui du 28 novembre, François aura présidé son septième consistoire et créé un total de 101 cardinaux, dont 73 ont actuellement le droit de vote au Conclave. Concernant les pays membres, ce consistoire comprend des entrées historiques et des retours. Au premier groupe appartiennent Brunei et le Rwanda, et au deuxième Malte, qui pendant une courte période n’a plus été représentée, depuis la mort du cardinal Prosper Grech en décembre 2019. Avec ce consistoire, le Sacré Collège comprendra 229 cardinaux, dont 101 non-électeurs. 

Le pontificat de François a vu entrer aussi d’autres pays dans le Collège des cardinaux (Haïti, République dominicaine, Birmanie, Panama, Cap-Vert, Tonga, Bangladesh, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Malaisie, Lesotho, Mali, Suède, Laos, El Salvador, Luxembourg), ou encore le premier cardinal afro-américain (l'archevêque de Washington, Wilton Gregory), le premier cardinal né après le Concile Vatican II (Nzapalainga), et le premier converti au catholicisme depuis l'époque de Mgr Jean-Marie Lustiger (l'évêque de Stockholm Anders Arborelius, luthérien de naissance).

Quelques chiffres significatifs

Certains noms sont liés à des curiosités statistiques. Par exemple, le Thaïlandais Michael Michai Kitbunchu, 91 ans, archevêque émérite de Bangkok, est celui qui fait partie du Collège des cardinaux depuis le plus longtemps (37 ans). Un record de durée partagé avec le Néo-Zélandais Thomas Stafford Williams, 90 ans, archevêque émérite de Wellington. Tous deux ont reçu la barrette cardinalice de Jean-Paul II en 1983.

Un autre chiffre concerne la présence de familles religieuses dans l'actuel Collège: il y en a 26, pour un total de 51 cardinaux (dont 29 électeurs). Les plus représentés sont les Salésiens (9), suivis des Jésuites (7). Il faut noter qu'avec le Père Mauro Gambetti, gardien du Sacré Couvent d'Assise, l'Ordre des Franciscains Conventuels fait dorénavant partie du Collège des cardinaux.

Le Pape François continue à redessiner, en l'élargissant, la carte du Collège, qui atteint maintenant 90 pays représentés, de l'Albanie au Vietnam. Le pays le plus largement représenté demeure l'Italie (47), suivi des États-Unis (15) et de l'Espagne (14). Du point de vue des continents, l'Europe compte, parmi les électeurs et les non-électeurs, 106 cardinaux, l'Afrique 30, l'Asie 27, l'Amérique du Nord 26, l'Amérique du Sud 25, l'Amérique centrale 9.

27 novembre 2020, 18:00