Recherche

Vatican News
Mgr Gallagher, ici lors de son entretien avec le ministre biélorusse des Affaires étrangères, Vladmir Makei, le 11 septembre 2020 à Minsk. Mgr Gallagher, ici lors de son entretien avec le ministre biélorusse des Affaires étrangères, Vladmir Makei, le 11 septembre 2020 à Minsk. 

Mgr Gallagher en visite en Biélorussie

Le Secrétaire pour les Relations avec les États effectue un déplacement de plusieurs jours dans ce pays marqué par une crise politique.

Ce vendredi 11 septembre 2020, le Secrétaire pour les Relations avec les États, Mgr Paul Richard Gallagher, est arrivé en Biélorussie afin de manifester l’attention et la proximité du Saint-Père à l’Église catholique et au pays tout entier. Le programme prévoit des rencontres avec les autorités civiles et les responsables de l’Église catholique.

Cette visite s’inscrit dans un contexte de crise politique délicate pour ce pays issu de l’ex-URSS, et qui a gardé des liens forts avec la Russie. L’élection présidentielle du 9 août dernier, suivie d’une proclamation de la réélection du président sortant Alexandre Loukachenko avec plus de 80% des voix, a provoqué une forte contestation de la part de l'opposition et d'une partie de la société civile. Les manifestations se poursuivent depuis un mois, et ce dimanche à Minsk, des milliers de personnes descendront probablement à nouveau dans la rue. Cette marche sera dédiée à Maria Kolesnikova, la figure de l’opposition arrêtée ces derniers jours. Le lendemain, le président Loukachenko se déplacera à Sotchi, en Russie, pour rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine.

Le Pape François s’était exprimé sur cette crise le 16 août dernier, lors de la prière de l’Angélus. «Je suis avec attention la situation post-électorale dans ce pays et je lance un appel au dialogue, au refus de la violence et pour le respect, la justice et le droit» avait-il déclaré, en ajoutant: «Je confie tous les Biélorusses à la protection de la Vierge, reine de la paix».

L’appel au dialogue de l’archevêque de Minsk

Durant son séjour, Mgr Gallagher ne pourra probablement pas rencontrer l'archevêque de Minsk, Mgr Tadeusz Kondrusiewicz, qui est en Pologne depuis le 31 août, où il s'était rendu pour les célébrations en l'honneur de Notre-Dame de Częstochowa. Les autorités biélorusses lui ont interdit retourner en Biélorussie, bien qu’il en ait la citoyenneté.

«Dans les conditions de la crise sociopolitique qui sévit actuellement dans notre pays, je continue à appeler au dialogue et à la réconciliation» a écrit Mgr Kondrusiewicz dans une déclaration. «Je ne veux absolument pas que la décision injustifiée et illégale du service des frontières aggrave la tension dans notre pays», a-t-il précisé. Regrettant l'impossibilité de remplir ses devoirs pastoraux à cause de cette interdiction d’entrée sur le territoire, Mgr Kondrusiewicz a demandé aux fidèles de son archidiocèse de prier pour son retour rapide en Biélorussie et pour la résolution pacifique de cette crise.

28 ans de relations entre le Saint-Siège et la Biélorussie

Les relations entre le Saint-Siège et la République de Biélorussie ont été établies dès 1992, moins d’un an après la fin de l’URSS, et elles constituent pour Minsk une opportunité de contacts avec le reste de l’Europe. En 2015, le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège, s’était rendu en visite dans le pays, à la rencontre des communautés catholiques locales et avec les autorités religieuses et civiles. Il s’était entretenu avec le président Loukachenko, lui-même reçu au Vatican par Benoît XVI en 2009 et par François en 2016. 

Les catholiques sont minoritaires dans ce pays majoritairement orthodoxe, mais ils demeurent nombreux notamment à l’ouest du pays, dans des localités qui faisaient autrefois partie de la Pologne. Au total, plus de 1,5 million de personnes sont affiliées à l’Église catholique en Biélorussie, soit plus de 15% de la population de ce pays de 9,5 millions d’habitants. 

11 septembre 2020, 18:35