Recherche

Vatican News
Salle de classe avec des jouets, à l'école catholique Saint-Joseph de Hertford en Grande-Bretagne, le 29 mai 2020. Salle de classe avec des jouets, à l'école catholique Saint-Joseph de Hertford en Grande-Bretagne, le 29 mai 2020.  

La théologie de l’enfance, un séminaire en ligne pour lutter contre les abus

Le Vatican renforce ses dispositifs de prévention dans la protection des mineurs. Le premier d’une série de 4 séminaires en ligne sur la protection de l’enfance a eu lundi 8 juin. Une initiative promue par la Commission pontificale pour la protection des mineurs qui vise notamment à protéger les mineurs après cette période de tensions, virtuelles et réelles, liées au confinement dans le monde.

Près de 800 demandes de participations. Un séminaire numérique en quatre langues, italien, français, anglais, espagnol, avec traduction simultanée. Consacré cette fois-ci à la théologie de l’enfance, les trois prochains rendez-vous prévus jusqu’au 6 juillet prochain devraient explorer la protection numérique à l’heure du confinement, mais aussi la modification des relations humaines durant cette pandémie ou encore la victimologie.

«La série de webinaires que nous proposons à tous ceux qui travaillent aujourd'hui avec des enfants, des adolescents et des adultes vulnérables, est le résultat d'une collaboration avec l'Union internationale des Supérieurs généraux et l'Union des Supérieurs généraux masculins avec lesquels nous collaborons depuis 3-4 ans maintenant», explique à ce propos, Emer McCharty, responsable des projets de la Commission pontificale pour la protection des mineurs. 

Les lois ne suffisent pas

Par tous ces événements, la Commission pontificale pour la protection des mineurs entend être un lieu où les voix des victimes mineurs d’abus puissent être entendues dans le monde entier, du Brésil à l’Océanie. En effet, «les lois ne suffisent pas, il faut une conversion humaine pour comprendre l’importance de protéger les enfants», affirmait le Pape François en recevant les membres de cette institution en 2017.

Formateurs, éducateurs locaux, évêques, prêtres et religieuses, tous sont invités à s’exprimer. Un an après le sommet sur la protection des mineurs au Vatican en février 2019, les travaux de cette commission spéciale prolifèrent. Ses membres projettent de se rendre inlassablement dans les églises, les écoles, les hôpitaux cliniques et orphelinats pour prôner cette défense des plus vulnérables. 

09 juin 2020, 15:55