Recherche

Vatican News
Le donjon de Nicolas V, siège de l'IOR entre les murs de l'État de la Cité du Vatican. Le donjon de Nicolas V, siège de l'IOR entre les murs de l'État de la Cité du Vatican.   (© Vatican Media)

Bilan de l'IOR: respect assuré des principes éthiques de l'Église

Pour la huitième année consécutive, l'Institut des Œuvres de religion (IOR) publie son bilan annuel. Les données se réfèrent à 2019: elles montrent non seulement le respect des normes internationales les plus élevées, mais aussi l'engagement à assurer une adhésion pleine et continue aux principes et à la doctrine sociale de l'Église.

Gabriella Ceraso - Cité du Vatican

Comme le rapporte un communiqué publié ce 8 juin par le Bureau de presse du Saint-Siège, l’exercice 2019 de l'Institut pour les Œuvres de religion (IOR) a été approuvé à l'unanimité le 28 avril dernier par le Conseil de surintendance. Celui-ci, conformément au statut de la banque du Vatican, a transmis le document à la Commission cardinalice, en soulignant la solidité et la haute qualité des données financières (niveau des actifs et des liquidités) et leur conformité aux normes internationales les plus élevées.

Distribution complète des bénéfices

Conformément aux indications du Pape, la Commission des Cardinaux a également délibéré cette année sur la répartition complète des bénéfices. En 2019, l'Institut a continué, avec rigueur et prudence, à fournir des services financiers à l'État de la Cité du Vatican et à l'Église catholique dans le monde entier. En outre, l'Institut a continué à faire de son mieux pour assurer une adhésion pleine et continue aux principes et à la doctrine sociale de l'Église catholique dans toutes ses activités opérationnelles et en particulier dans les processus de gestion et les politiques d'investissement de ses propres actifs et de ceux de ses clients.

Collecte de fonds, bénéfice net et capitaux propres

Les principales données financières de la Banque pour 2019 comprennent: des dépôts de la clientèle, s’élevant à 5,1 milliards d'euros (en hausse par rapport à 2018 avec 5,0 milliards d'euros) dont 3,4 milliards d'euros liés aux actifs sous gestion et à la conservation des titres; 38,0 millions d'euros de bénéfice net (17,5 millions d'euros en 2018), résultat du processus d'investissement basé sur le risque et conforme à l'éthique catholique appliquée à la gestion de ses actifs; 630,3 millions d'euros d'actifs au 31 décembre 2019, net de la distribution des bénéfices. En outre, la Banque maintient un niveau élevé de liquidité, avec un ratio de couverture des liquidités LCR de 443 % et un ratio de financement NSFR stable de 1008 %.

En 2019, l'IOR a continué à renforcer l'équipe de gestion de l'Institut et a augmenté les investissements informatiques, notamment ceux liés à l'entrée dans le système européen de paiements SEPA.

08 juin 2020, 15:49