Recherche

Vatican News

Fraternité humaine : de l’aide humanitaire envoyée en Amazonie

C’est le fruit de la collaboration entre le Saint-Siège et les Emirats arabes unis, 50 tonnes de produits médicaux et chirurgicaux ont été envoyés au Pérou jeudi 25 juin.

Une nouvelle voie de solidarité s’ouvre entre le Vatican, Abou Dhabi et Lima. Jeudi 25 juin, un avion transportant 50 tonnes d’aide humanitaire est parti des Émirats en direction de la capitale péruvienne. L’aide rejoindra sa destination finale, Iquitos une ville de 400 000 habitants au coeur de la forêt amazonienne, par voie terrestre. 

Le vol transporte du matériel pour contenir la propagation de la pandémie, dont le nouvel épicentre mondial se trouve en Amérique du Sud. Les masques, les gants, l'oxygène médical et la nourriture seront triés par l'Église locale : une partie sera destinée aux établissements de santé et d'enseignement ; le reste sera distribué aux familles de la région.

Les fruits de la rencontre d’Abou Dhabi 

L'initiative voit la collaboration de la Fondation pontificale Gravissimum Educationis, active au sein de la Congrégation pour l'Éducation catholique du Saint-Siège. Le cheikh Mohammed bin Zayed, prince héritier d'Abou Dhabi, a répondu à l'invitation du Pape François à aider les populations les plus pauvres du monde en faisant don de matériel de soins de santé. Cette collaboration fait suite au Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune, signé à Abou Dhabi à l'occasion de la visite du pape François.

«Des populations entières sont non seulement confrontées à une pandémie, mais aussi à la pauvreté, que l'enfermement a exacerbée», commente Mgr Guy-Réal Thivierge, Secrétaire général de la Fondation, «Dans cette situation, leur priorité est de survivre. C'est pourquoi nous devons d'abord satisfaire les besoins de base (nourriture et produits de santé), puis les besoins éducatifs. C'est une approche qui ouvre la voie à l'éducation intégrale».

25 juin 2020, 11:43