Recherche

Vatican News
Place Saint-Pierre, messe de canonisation du 14 octobre 2018 Place Saint-Pierre, messe de canonisation du 14 octobre 2018  (AFP or licensors)

Covid-19: le Saint-Siège s’apprête à prendre des mesures préventives

Afin de contrer la propagation du coronavirus, le Saint-Siège va bientôt mettre en œuvre des mesures qui seront appliquées «en coordination avec celles adoptées par les autorités italiennes».

Comme l’a déclaré ce jeudi 5 mars Matteo Bruni, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, en réponse aux questions de journalistes, «en ce qui concerne les activités du Saint-Père, du Saint-Siège et de l'État de la Cité du Vatican dans les prochains jours, des mesures sont à l'étude pour prévenir la propagation de Covid-19, à mettre en œuvre en coordination avec celles adoptées par les autorités italiennes». Matteo Bruni a aussi assuré que «le rhume diagnostiqué au Saint-Père évolue positivement». François, indisposé depuis la semaine dernière, continue «à célébrer la Sainte Messe quotidiennement et à suivre les exercices spirituels, selon ce qui a été communiqué ces derniers jours», a-t-il expliqué.

Dans le diocèse de Rome, les mesures préventives ont été renforcées, avec la suspension depuis ce jeudi et aux moins jusqu’au 15 mars, des activités «non-sacramentelles» (catéchisme, exercices spirituels, pastorale, préparation au mariage, etc.). Depuis le début de semaine, les prêtres sont également priés de bannir des célébrations le geste de paix, de donner aux fidèles la sainte communion dans la main, et de laisser vides les bénitiers.

7,5 milliards d’euros débloqués par Rome

Au niveau national, des mesures drastiques ont été prises ces derniers jours afin de limiter la diffusion du virus dans le troisième pays le plus touché au monde derrière la Chine et la Corée du sud.

Les autorités italiennes ont ainsi décidé mercredi de maintenir fermées au moins jusqu’au 15 mars toutes les écoles et universités. «La décision n'a pas été facile mais nous l'avons prise à titre de précaution», a commenté devant la presse la ministre de l'Education Lucia Azzolina, qui a promis de faire en sorte qu'un «enseignement à distance» puisse être prodigué par les professeurs.

«En ce moment, nous nous concentrons sur l'adoption de toutes les mesures pour endiguer le virus ou retarder sa diffusion parce que le système de santé, bien qu'efficace et excellent, risque d'entrer en surchauffe», a de son côté expliqué le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte.

Le gouvernement italien a également annoncé ce jeudi un plan de 7,5 milliards d'euros pour faire face à l'épidémie et à son impact sur l'économie, ce qui représentera une hausse du déficit 2020 de quelque 0,3%. Cette somme servira en premier lieu à «augmenter les ressources destinées aux services sanitaires, à la Protection civile, aux forces de l'ordre», a expliqué le ministre italien de l'Economie et des Finances, Roberto Gualtieri, lors d'une conférence de presse. Elle sera aussi destinée à «soutenir les revenus (des familles) et à mettre en œuvre des mesures d'amortissement social», ainsi que des «mesures de soutien aux entreprises et aux secteurs (...) qui subissent l'impact des mesures de confinement et des effets directs et indirects de l'épidémie», a-t-il ajouté.

Ce jeudi 5 mars, l'Italie a enregistré 41 décès liés au coronavirus en 24 heures, portant le total à 148 morts, selon un nouveau bilan de la Protection civile, ce qui place la péninsule au deuxième rang mondial pour le nombre de cas mortels, derrière la Chine. Le nombre de cas confirmés depuis le début de l'épidémie en Italie s'élève à 3 858, contre 3 089 mercredi, soit une hausse de 25%. Sur ce total, 414 sont déjà guéris, soit 138 de plus que mercredi.

(Avec AFP)

05 mars 2020, 18:57