Recherche

Vatican News
Andrea Arcangeli, Directeur adjoint des services de santé du Vatican Andrea Arcangeli, Directeur adjoint des services de santé du Vatican 

Covid-19: Un cas au Vatican. Intensification des mesures de prévention

Le coronavirus ne bloque pas l’activité à l’intérieur ni à l’extérieur des murs du Vatican, l’assistance aux SDF reste assurée. En revanche des restrictions d’accès sont mises en place à la pharmacie et au supermarché.

Massimiliano Menichetti – Cité du Vatican

Il n'y a, pour l'instant, aucun autre cas d'infection au coronavirus en dehors de celui constaté vendredi dernier à l’intérieur du Vatican. Le professeur Andrea Arcangeli, Directeur adjoint de la Direction de la Santé et de l'Hygiène du Gouvernorat de l'État de la Cité du Vatican, tient à le préciser, au moment où un communiqué de la Salle de Presse du Saint Siège annonce la fermeture à titre préventif, jusqu'au 3 avril, des musées du Vatican, du bureau archéologique, du musée des villas pontificales et des musées des basiliques pontificales.

Professeur Arcangeli, quelle est la situation de l'infection au coronavirus dans le Vatican ?

Jusqu'à présent, il n'y a eu qu'un seul cas, mais il est bon de préciser qu'il ne s'agissait pas d'un résident de l'État de la Cité du Vatican ou d'un de ses employés, mais d'une personne qui était passée par notre service de santé et d'hygiène pour subir des examens médicaux en vue de son embauche. Le lendemain de son passage, lorsque les symptômes sont apparus, il s'est rendu directement à la Polyclinique Gemelli de Rome où il a signalé qu'il s’était rendu la veille au centre médical du Vatican. Nous avons été informés par l’hôpital. Suite à cette information, nous avons convoqué une réunion d'urgence dans la nuit avec pour objectif de protéger les personnes qui avaient été en contact étroit avec lui et nous avons décidé de suspendre les activités du centre de soins pour assainir l'environnement, à l'exception, bien sûr, des services d’urgence à disposition des résidents et des employés du Vatican.

L'État est très petit, tout est concentré dans un espace réduit. Comment gérez-vous cette situation ? Existe-t-il des protocoles particuliers ?

Nous avons suivi la situation avec la plus grande attention depuis le début de l’épidémie en Lombardie. Nous avons élaboré des protocoles opérationnels destinés à nos médecins et à nos infirmiers et nous avons établi des directives de comportement pour les résidents et les employés de l'État de la Cité du Vatican, en nous référant aux protocoles élaborés par les autorités sanitaires italiennes, en les mettant à jour au fur et à mesure de l'évolution de la situation. En ce qui concerne l'organisation de nos services de santé, nous avons organisé un itinéraire protégé au sein de notre service d’urgence qui nous permet de filtrer les personnes potentiellement à risque d'infection au covid-19. Cet itinéraire dédié a pour but d'éviter tout contact avec d'autres personnes et conduit à une structure médicale mobile, un camping-car positionné devant notre bâtiment.

Quels conseils pratiques suggérez-vous de suivre ?

Les conseils sont les mêmes que ceux que les autorités sanitaires italiennes et mondiales ainsi que les médecins spécialistes en virologie et des maladies infectieuses répètent depuis plusieurs jours. Il faut se protéger en se lavant et se désinfectant les mains à l'eau et au savon pendant au moins 30 secondes ou en utilisant un gel hydro alcoolique. Il faut éviter tout contact étroit avec d’autres personnes et maintenir au moins un mètre entre chaque individu. Ce qui signifie qu’il vaut mieux éviter les endroits bondés et les situations qui peuvent encourager un contact étroit. Je pense par exemple à l’espace exigu d'un ascenseur. En outre, nous avons conseillé aux personnes qui présentent des symptômes tels que de la fièvre et des difficultés respiratoires associées à une toux sèche et aux symptômes du rhume de ne pas se rendre au centre médical, mais de contacter le service par téléphone pour demander une visite à domicile. Dans ce cas également, l'objectif est d'éviter les situations dans lesquelles le contact avec d'autres personnes pourrait propager l'infection.

Aujourd'hui, le Pape a récité l'Angélus depuis l'intérieur du Palais Apostolique. Il s’est ensuite montré à la fenêtre pour saluer les fidèles place Saint Pierre, mais il ne tiendra pas d'audience générale mercredi, même s'il s’adressera aux fidèles en direct vidéo...

Là encore, cela a été fait en plein accord avec les autorités italiennes. L'objectif est d'éviter les rassemblements massifs et les contacts étroits qui pourraient inévitablement se produire lors des contrôles de sécurité effectués par la police. Le message du Saint-Père nous parviendra par les moyens que la technologie met aujourd’hui à notre disposition.

Les musées du Vatican ont été fermés. La pharmacie du Vatican dessert des centaines de personnes chaque jour. Des mesures ont-elles été prises pour protéger les clients et le personnel ?

Depuis plusieurs jours déjà, les accès à la pharmacie ont été restreints et limités afin d'éviter que trop de personnes ne puissent rester à l'intérieur des locaux. Un contrôle a été mis en place pour s'assurer de ne pas dépasser le plafond de personnes autorisées à l'intérieur de la pharmacie. Par ailleurs, pour protéger à la fois nos pharmaciens et nos clients, une vitre a été placée sur le comptoir pour empêcher tout contact direct entre le pharmacien et le client.

Qu'est-ce qui va changer vis-à-vis des sans-abri qui dorment la nuit près de la basilique ?

En réalité, rien ne va changer. L'action caritative menée par le cardinal Konrad Krajewski se poursuivra, offrant à ces personnes la possibilité de passer la nuit à l'abri des intempéries. Dans ce cas également, les protocoles de sécurité sont respectés. Nous veillerons à ce qu'il y ait une plus grande distance entre les personnes pour essayer d'éviter tout contact étroit. En outre, nos pompiers, comme ils le font chaque matin depuis longtemps, assainissent et nettoient quotidiennement les lieux où les sans-abri ont passé la nuit et ils continueront évidemment à le faire.

Revenons à l'intérieur du Vatican. La cantine et le supermarché resteront-ils ouverts ?

Pour l'instant, oui. Le supermarché en particulier est un service important pour les résidents du Vatican et reste par conséquent ouvert. Toutefois, là aussi, des mesures similaires seront prises pour contrôler l'accès aux locaux du supermarché et éviter l'encombrement. En pratique, le nombre de personnes sera limité, et pour une personne qui sort, une autre pourra entrer.

Pour conclure, peut-être est-il utile de répéter les bonnes pratiques ?

Les bonnes pratiques sont celles dont nous parlons depuis plusieurs jours, mais il est toujours bon de les répéter : le plus important est de se laver soigneusement les mains à l'eau et au savon ; opération qui doit durer au moins 30 secondes, ou de les laver avec un gel hydro alcoolique. Ensuite, il est fondamental de maintenir une distance d’au moins un mètre entre les personnes. Nous devons essayer de prêter beaucoup d'attention à ces règles, de changer nos habitudes, notre style de vie. Par exemple, se serrer la main est un geste instinctif, presque inné, mais il faut le contrôler. Un autre exemple consiste faire attention avant de prendre un ascenseur et vérifier si on peut rester à bonne distance les uns des autres. Ce sont quelques conseils essentiels que je peux donner.

 

08 mars 2020, 16:22