Recherche

Vatican News
Visite de Paolo Ruffini et de membres du Dicastère pour la Communication à la prison de Rebibbia, décembre 2019 Visite de Paolo Ruffini et de membres du Dicastère pour la Communication à la prison de Rebibbia, décembre 2019 

Radio Vatican: des détenus commentent l’Évangile depuis une prison romaine

Cette semaine, le préfet du Dicastère pour la Communication, Paolo Ruffini, s’est rendu avec une petite équipe de Vatican News à la prison de Rebibbia, à Rome, pour rendre visite aux prisonniers qui participent cette année à l’émission “Il Vangelo dentro”. Ce programme propose pendant le temps de l’Avent un commentaire de l’Évangile dominical, mené par une dizaine de détenus de l’un des plus grands centres de détention d’Italie.

Mettre des visages sur les voix que l’on entend par les ondes est toujours un moment chargé d’émotions, peut-être plus encore lorsque ceux qui prennent la parole sont des prisonniers. Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la Communication, Andrea Tornielli, directeur éditorial du même dicastère, et deux journalistes de la rédaction italienne ont vécu un temps d’échanges marquant lors de leur visite à la prison de Rebibbia, au nord-est de la capitale italienne. Là-bas sont détenues plus de 1 500 personnes, hommes et femmes, italiens et étrangers.

La miséricorde de Dieu est pour tous

L’équipe du dicastère a donc rencontré une dizaine de ces prisonniers, dans la chapelle de l’établissement pénitentiaire. Paolo Ruffini a d’abord expliqué que «nous faisons tous l'expérience du mal, mais la miséricorde de Dieu est aussi pour tous, comme nous le rappelle le Pape François». «Ce n'est que grâce à la miséricorde du Seigneur et à la rencontre avec Lui dans la foi que l'on peut recommencer: c'est le témoignage que les détenus nous donnent, ils nous rappellent les limites humaines, qui sont alors la raison pour laquelle Dieu s'est incarné dans l'Enfant Jésus», a poursuivi le préfet du dicastère, avant d’adresser quelques mots d’encouragements aux détenus dans la perspective de Noël.

L’Évangile incarné

Andrea Tornielli a évoqué les interrogations que soulève une visite en prison – «Pourquoi eux et pas moi ?», par exemple. Puis le directeur éditorial a confié son expérience de visites à la prison de Padoue, et l'histoire d'un prisonnier qui l'a fortement marqué, lui rappelant la parabole du Fils prodigue. «En prison, plus que jamais, certaines pages de l'Évangile nous apparaissent comme vivantes», a-t-il assuré.

Le père jésuite Matias Yunes, qui a assuré la coordination de l’équipe de “Il Vangelo dentro” en cet Avent 2019, a trouvé lui aussi que «dans ces murs, c'est comme si les paroles de l'Évangile résonnaient plus vraies». Pour le prêtre, cette première expérience auprès des détenus de Rebibbia est positive: «partager l'Évangile est toujours quelque chose de beau, mais en prison, c’est une expérience unique d'écouter comment cela touche les cordes les plus profondes du cœur de ces hommes».

La Parole de Dieu, lieu de paix et de consolation

Les prisonniers ont eux aussi livré leurs impressions quant à cette première participation à un commentaire d’Évangile pour la radio: «l'Évangile libère mon cerveau des pensées tristes liées ma famille qui habite loin et que je vois rarement», a expliqué l’un d’eux, soulignant combien lire la Parole de Dieu est comme une médecine de l'âme, qui l’aide à «rester tranquille». Un autre puise lui aussi des forces dans l’Évangile et dans sa foi, en particulier depuis la mort subite de sa fille Michela, il y a un mois. Ce drame était d’autant plus déchirant qu’il n’a pas pu rejoindre sa famille. Toute l’équipe de “Il Vangelo dentro” de Rebibbia a donc dédié cette édition d’Avent à Michela, faisant des ondes un canal de fraternité et d’espérance.

“Il Vangelo dentro” est diffusé sur Radio Vaticana Italia chaque dimanche de l’Avent – ainsi que les 24 et 25 décembre - à 12h35, depuis la prison de Rebibbia. Il s’agit cette année de la 3e édition. Ce programme, d’une durée de six minutes environ, propose la lecture et le commentaire de l’Évangile du jour. On peut aussi le retrouver en ligne. Il s’agit d’une initiative du Dicastère pour la Communication. 

14 décembre 2019, 12:40