Recherche

Vatican News
Les membres de la Commission mixte de dialogue théologique entre l'Église catholique et l'Église assyrienne de l'Orient, à Rome. Les membres de la Commission mixte de dialogue théologique entre l'Église catholique et l'Église assyrienne de l'Orient, à Rome.  

L’Église catholique et l’Église assyrienne de l’Orient en dialogue à Rome

La réunion plénière de la Commission mixte de dialogue théologique entre l'Église catholique et l'Église assyrienne de l'Orient s'est déroulée du 21 au 22 novembre dernier au siège du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, à Rome.

La Commission a poursuivi ses travaux sur la nature et la mission de l'Église et sur l’œuvre de l’Esprit Saint dans l'Église, thèmes faisant l'objet de cette troisième phase de dialogue. Comme indiqué dans le communiqué final, cette phase s’est donné pour objectif de chercher à comprendre comment recevoir les uns des autres des formulations distinctes concernant le mystère de l'Église. Les membres ont présenté des exposés sur les images de l'Église existant dans les deux traditions, chacune ayant développé des compréhensions complémentaires du mystère de l'Église, notamment le Corps du Christ, le Berger et son troupeau, la Mère, l'Arche du salut, l'Épouse et l’Époux, l’assemblée des fidèles et l’hôpital spirituel.

La Commission est coprésidée par Sa Béatitude Mar Meelis Zaia, Métropolite d’Australie, de Nouvelle-Zélande et du Liban, et Mgr Johan Bonny, Évêque d’Anvers. Parmi les membres de la délégation catholique figurent Mgr Antoine Audo, évêque chaldéen d’Alep, et le père Hyacinthe Destivelle, official du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. 

Les membres de la Commission ont rappelé avec gratitude le 25e anniversaire de la création de la Commission mixte, parallèlement à la Déclaration christologique commune signée par le Pape Jean-Paul II et le Patriarche Catholicos, Mar Dinkha IV, le 11 novembre 1994.

L’Église assyrienne de l’Orient, de tradition syro-orientale, est issue de la mission de l’Église primitive en Mésopotamie. La patrie d'origine de la plupart des fidèles assyriens est l'Irak actuel où se trouve le siège patriarcal. Cependant, en raison de persécutions réitérées, la plupart des fidèles ont émigré en Occident.

28 novembre 2019, 12:07