Recherche

Vatican News
Le centre de soins de la Place Saint-Pierre, en novembre 2018, pour la 2e édition de la Journée mondiale des pauvres Le centre de soins de la Place Saint-Pierre, en novembre 2018, pour la 2e édition de la Journée mondiale des pauvres 

Journée mondiale des pauvres: une semaine de soins médicaux gratuits Place Saint-Pierre

Différentes initiatives auront lieu à Rome autour de la 3e journée mondiale des pauvres, qui se tiendra le dimanche 17 novembre prochain. Un concert, un repas avec le Pape François, ou encore une structure de soins médicaux gratuits figurent au programme de cet évènement piloté par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation.

Adélaïde Patrignani - Cité du Vatican 

Même si, en ce mois de novembre, la pluie tombe en abondance sur la ville éternelle, les flammes de la charité ne s’éteindront pas. Dans les prochains jours, les personnes les plus défavorisées trouveront de l’attention et du réconfort grâce à trois propositions du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation.

Début en musique

Ce samedi 9 novembre, à 18h, aura lieu en salle Paul VI, au Vatican, le “Concert pour les pauvres et avec les pauvres”, sous la direction de Nicola Piovani et Mgr Marco Frisina, accompagnés par le Chœur du diocèse de Rome. Des pièces religieuses et profanes seront exécutées, comme par exemple des airs du film de Roberto Benigni La Vie est belle. À la fin du concert, un repas sera distribué aux personnes pauvres par des bénévoles.

Un centre de soins toujours plus fréquenté 

Du 10 au 17 novembre, de 8 heures à 20 heures, un centre médical aux allures d’hôpital de campagne sera ouvert Place Saint-Pierre. C’est la troisième année qu’une telle structure est mise en place, mais cette fois-ci, elle est plus vaste, car davantage de spécialités médicales y sont représentées: médecine générale, cardiologie, diabétologie, dermatologie, rhumatologie, traitement des pathologies infectieuses, gynécologie, ophtalmologie, podologie, laboratoire d’analyses médicales, possibilité d’être vacciné contre la grippe ou de faire une échographie. Les soins dispensés aux personnes défavorisées seront entièrement gratuits. Diverses universités, associations, entreprises et hôpitaux soutiennent cette initiative, d’abord via la présence de médecins et infirmiers.

Comme le souligne le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation dans un communiqué, la fréquentation de ce centre médical est chaque année plus élevée. En 2018, 2000 personnes ont été pris en charge. 3500 prestations médicales ont été gratuitement accordées. L’intervention des médecins a été «providentielle» pour trois patients, victimes d’un infarctus au moment de la visite. Des personnes touchées par de graves maladies infectieuses ont été suivies tout le temps nécessaire, au-delà de la Journée mondiale des pauvres.

Déjeuner avec le Pape

Celle-ci se déroulera cette année le dimanche 17 novembre.  À 10 heures, le Pape François célèbrera la messe en la Basilique Saint-Pierre, en présence de personnes défavorisées et de membres d’associations caritatives. Plus largement, la cérémonie est ouverte à tout fidèle. Un repas suivra cette messe. Le Pape François et 1500 personnes pauvres déjeuneront en salle Paul VI, transformée pour l’occasion en une vaste et accueillante salle à manger, avec 150 tables. Les hôtes attendus viennent de Rome, des diocèses du Latium et d’autres diocèses d’Italie. Une association, Roma Cares, offrira le repas. À la fin, les participants recevront quelques dons aux saveurs italiennes, des pâtes et de l’huile.

Le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation salue et encourage des initiatives similaires dans tous les diocèses du monde, qui concrétiseront alors le thème de cette journée: «L’espérance des pauvres ne sera jamais déçue».

08 novembre 2019, 17:04