Recherche

Vatican News
Domenico Giani, avec le Pape François Domenico Giani, avec le Pape François 

Le Pape François s'est rendu chez Domenico Giani

Mardi soir, peu après la fin des travaux du Synode, le Pape a souhaité se rendre au domicile de l'ancien Commandant de la Gendarmerie.

Par cette visite, le Pape a voulu confirmer l'appréciation déjà exprimée la veille, à l'ancien commandant de la gendarmerie et surtout à sa famille. Mardi 15 octobre, à la fin de la session de l'après-midi du Synode sur l'Amazonie, François s'est rendu au domicile de Domenico Giani, à l’intérieur de la Cité du Vatican, pour passer un long moment avec lui, son épouse et sa fille ; l’autre enfant du couple, un garçon, étant aux États-Unis.

Lundi, le communiqué de la Salle de Presse du Saint-Siège qui annonçait la démission de Domenico Giani, rappelait aussi que le Pape avait «exprimé son appréciation pour ce geste, interprété comme une expression de liberté et de sensibilité institutionnelle, qui fait honneur à la personne et au service rendu avec humilité et discrétion au service du ministère pétrinien et du Saint Siège».

L'ancien commandant de la gendarmerie avait décidé de remettre sa démission à la suite de la fuite d'informations qui avait conduit, le 2 octobre, à la diffusion dans la presse d'une note de service interne avec les photographies de cinq employés du Saint-Siège suspendus de leurs fonctions. L'ex Commandant a souhaité assumer personnellement la responsabilité objective de l'incident.

Le communiqué de la Salle de Presse précisait bien d'ailleurs qu'il n'avait «aucune responsabilité subjective en la matière», et que la remise de son mandat entre les  mains du Saint-Père reflétait «un esprit d'amour et de fidélité à l'Eglise et au Successeur de Pierre».

Lors de la visite hier soir au domicile de Domenico Giani, au terme de son premier jour d’ex Commandant, le Saint-Père a de nouveau prononcé des paroles claires pour l'exemple donné au Corps de la Gendarmerie, et au-delà, au cours de vingt années passées au service des trois Souverains Pontifes.

16 octobre 2019, 09:00